Revue de presse du 15 au 21 juillet 2019

Revue de presse du 15 au 21 juillet 2019

Rédigé le 23/07/2019

Emmanuel Macron en visite à Belfort, le 28 mai 2015. (Frederick Florin – AFP)

L’enquête sur la vente d’Alstom à General Electric transmise au Parquet national financier

Dans une lettre adressée en janvier au procureur de la République de Paris, l’ex-président de la commission d’enquête à l’Assemblée sur la politique industrielle de la France, Olivier Marleix, s’interrogeait sur les circonstances de la vente du pôle énergie d’Alstom à GE en 2014 et sur le rôle joué par Emmanuel Macron, alors ministre de l’Économie.

Source : l’Obs (18 juillet)

Espérons que cette enquête pourra aboutir malgré les pressions politiques qui risquent fort de s’exercer sur elle puisque l’actuel locataire de l’Élysée est mis en cause dans ce dossier.

France – Politique

« L’industrie au service de la finance » ? Macron offre la Légion d’honneur à l’ex-patronne de GE France

Après avoir lui-même largement contribué au rachat de la branche énergie d’Alstom par General Electric, Emmanuel Macron a accordé la Légion d’honneur à l’ex-directrice de l’antenne France du groupe américain. Un choix dénoncé par la CGT.

Source : RT France (17 juillet)

La décoration remise à Corinne de Bilbao ne peut être comprise que comme une provocation de plus de la part de M. Macron. Sachant que ce dernier ne fait que servir les intérêts atlantistes en France, il est logique qu’il décore l’ex-patronne de GE France qui, elle aussi, n’a fait que servir ces mêmes intérêts.

Castaner décore d’une médaille certains policiers soupçonnés de violences contre des Gilets jaunes

Selon Mediapart, le ministre de l’Intérieur a remis 9 000 médailles aux fonctionnaires mobilisés lors des manifestations des Gilets jaunes.

Source : le Monde (18 juillet)

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, à Toulon, le 3 mai 2019. (Gérard Julien – AFP)

La simple décence voudrait que des policiers mis en cause dans des enquêtes ne soient pas décorés. Mais le ministère de l’Intérieur en a décidé autrement, prenant le risque d’envoyer un mauvais signal à l’opinion publique : on a l’impression que sont honorés ceux qui ont été les plus brutaux dans la répression du mouvement des Gilets jaunes.

L’âge de la retraite à taux plein appelé à passer à 64 ans dès 2025

Le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a remis au Premier ministre ce jeudi ses préconisations pour créer un régime universel par points. Lors de son année d’entrée en vigueur, en 2025, ce système devrait être à l’équilibre et l’âge du taux plein devrait déjà atteindre 64 ans.

Source : les Échos (18 juillet)

L’assurance retraite doit être démantelée un peu plus chaque année, ce sont les GOPÉ qui le demandent.

Greta Thunberg à l’Assemblée ? Ces députés LR ne veulent pas du « gourou apocalyptique » 

Guillaume Larrivé et Julien Aubert ne souhaitent pas écouter les leçons d’une « prophétesse en culottes courtes ».

Source : Huffington Post (21 juillet)

La facilité avec laquelle les portes s’ouvrent devant Greta Thunberg est déconcertante. Du haut de ses 16 ans, elle s’était déjà exprimée au forum de Davos, haut lieu du capitalisme international. Voici qu’elle est invitée à l’Assemblée nationale. On peut noter aussi la photographie qui illustre cet article qui est le gentil et qui est le méchant. Tous ces éléments devraient inciter les citoyens français à la plus grande prudence quant au discours de cette jeune Suédoise.

France – Économie

ADP : la privatisation ne passe pas chez les pilotes de ligne

Le principal syndicat de pilotes de ligne est opposé à la privatisation d’Aéroports de Paris et soutient la procédure référendaire engagée pour l’empêcher.

Source : le Point (17 juillet)

Ce soutien du syndicat SNPL à la demande de référendum d’initiative partagée sur la privatisation d’ADP est une bonne nouvelle. Il faut néanmoins continuer la mobilisation pour atteindre le seuil des 4,7 millions de signatures.

Traité avec le Mercosur : les paysans méprisés et trahis par Macron

Considéré comme un « bon accord » par le président de la République, le traité de libre-échange signé entre l’UE et le Mercosur risque pourtant de mettre sur la paille un tiers des exploitations françaises de viande bovine.

Source : Marianne (14 juillet)

Quand les agriculteurs français vont-ils comprendre que la construction européenne et ses traités de libre-échange les conduisent à la ruine ? Même si les agriculteurs sont attachés à percevoir les subventions de la politique agricole commune, il faut qu’ils prennent conscience que la France est contributrice nette au budget de l’UE, et qu’elle finance donc déjà 100 % des subventions européennes perçues en France : sortir de l’UE ne les privera donc pas de ces subventions, bien au contraire.

Perpignan : le train primeur a circulé à vide, les marchandises sont parties en camion

« Il roulera la semaine prochaine et aussi longtemps qu’il y aura des marchandises à transporter. » Malgré les annonces de la ministre Élisabeth Borne, le train primeur effectuant quotidiennement la liaison entre la plateforme de Saint-Charles de Perpignan et le marché de Rungis n’a pas été chargé de fruits et légumes ce lundi 15 juillet.

Source : l’Indépendant (15 juillet)

Dans la revue de presse du 6 au 12 mai 2019, nous vous annoncions la suppression de ce fret sous le coup de la libéralisation de la SNCF. Et, dans la revue de presse du 3 au 9 juin 2019, nous vous expliquions pourquoi il ne pouvait en être autrement du fait des contraintes européennes.

Ce lundi 15 juillet, les marchandises ont été chargées dans les camions et pas dans le train primeur. (Olivier Got)

L’État va se désengager des pôles de compétitivité dès 2020

D’après nos informations, l’État compte se désengager des pôles de compétitivité dès 2020, et ce, malgré l’opposition farouche des intéressés. La mesure sera actée à l’automne lors du vote de la loi de Finances 2020. Des réunions ont lieu depuis début juillet à Bercy, avec l’Association des Régions de France (ARF) et l’Association française des pôles de compétitivité (AFPC), pour négocier les modalités de cette reprise en main des pôles par les Régions.

Source : la Tribune (15 juillet)

Cette réforme crée de l’incertitude concernant le financement futur des pôles de compétitivité existants.

La SNCF et la Région multiplient les solutions pour acheter des billets de train

La SNCF teste de nouvelles solutions pour pallier la suppression des guichets. En Bourgogne-Franche-Comté, les moyens d’acheter ses billets de train se multiplient : chez un buraliste, en mairie ou encore par téléphone.

Source : France bleu (17 juillet)

La « start-up nation » ? Ça marche si l’on respecte le génie français !

Ou comment la France a une nouvelle fois montré que, lorsqu’elle agit souverainement, elle peut faire de grandes choses.

Source : UPR (21 juillet)

France – Divers

À Nantes, citoyens et édiles se mobilisent pour Steve

Un mois sans Steve. Un mois de silence assourdissant de la préfecture de Loire-Atlantique. Et la colère qui monte. Ce samedi, les proches de l’homme de 24 ans, disparu le soir de la Fête de la musique après une charge brutale de la police, organisent une chaîne humaine à 15 h 30, quai Wilson.

Source : Libération (19 juillet)

Cet été, avec les Gilets jaunes, le « vrai débat » à l’assaut de vos boîtes aux lettres

Le « Manifeste du vrai débat », présentant 59 propositions issues d’une consultation nationale lancée par les Gilets jaunes, pourrait être diffusé en masse cet été. Le but ? Que les mesures phares prônées par le mouvement trouvent un écho en dehors des cercles d’initiés. Priscillia Ludosky, l’une des initiatrices de cette action, s’est confiée à Sputnik.

Source : Sputnik (17 juillet)

Festival de Cannes, Roland-Garros, Coupe du monde de foot féminin, Tour de France : tous les médias insistent sur ces événements pour mieux faire silence sur le mouvement des Gilets jaunes. Mais celui-ci ne cesse pas : il mute. Gageons qu’il s’invitera également à la rentrée sociale, cet automne. Bien des propositions des Gilets jaunes font partie du programme de l’UPR.

Priscillia Ludosky, une des initiatrices de la mobilisation, lors d’un rassemblement à Paris. (SIPA)

Les mères célibataires, premières victimes du surendettement

Un rapport de la Banque de France met en exergue la surreprésentation des femmes dans les situations de surendettement prises en charge par l’institution. Les mères célibataires sont particulièrement touchées.

Source : le Figaro (19 juillet)

Budget 2020 : pour les universités et la recherche, une hausse limitée 

Les crédits du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche vont augmenter de 500 millions d’euros en 2020. Bercy insiste aussi sur « le renforcement des ressources propres » des universités. D’autres augmentations sont attendues pour 2021 et 2022 dans le cadre de la loi de programmation sur la recherche.

Source : les Échos (18 juillet)

Dans la revue de presse de la semaine passée, nous avons souligné que le CoNRS avait demandé 6 milliards comme minimum absolu. Le gouvernement se moque du monde et sacrifie l’un des piliers de l’indépendance nationale sur l’autel de l’austérité.

Le grand commandement de l’espace sera situé à Toulouse

Annoncé par Emmanuel Macron lors d’un discours devant l’armée le samedi 13 juillet, ce commandement sera créé en septembre au sein de l’armée de l’air. Celle-ci changera de nom pour devenir « l’armée de l’air et de l’espace ». La ministre des Armées, Florence Parly, a précisé, dimanche matin sur France inter, qu’il serait implanté à Toulouse.

Source : les Échos (13 juillet)

Le mouvement de militarisation de l’espace s’amplifie avec cette annonce qui suit une autre du même ordre lancée par M. Trump.

Brexit

Ursula von der Leyen est prête à un nouveau report de la date du Brexit

La candidate à la présidence de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a affirmé ce 16 juillet être « prête » à un nouveau report de la date de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, actuellement fixée au 31 octobre.

Source : RT France (16 juillet)

À peine nommée, la nouvelle responsable de la Commission commence à manœuvrer pour freiner l’application d’une décision pourtant votée il y a trois ans : après les tentatives pour salir Boris Johnson et les efforts du Parlement anglais pour s’opposer à un Brexit sans accord, on peut compter sur l’Allemagne (et son lobby automobile) pour tenter de saboter le processus démocratique.

Ursula von der Leyen lors de son allocution à Strasbourg le 16 juillet. (Vincent Kessler – Reuters)

Hammond se dit « terrifié » par l’affirmation de Rees-Mogg qu’un Brexit sans accord serait facteur de prospérité

Le ministre des Finances dénigre la déclaration de l’allié de Boris Johnson selon laquelle une absence d’accord stimulerait l’économie britannique d’environ 80 milliards de livres.

Source : the Guardian (17 juillet) – en anglais

N’ayez pas peur !…

Les députés britanniques votent un texte rendant plus difficile un Brexit sans accord

Les députés britanniques ont voté jeudi 18 juillet un texte rendant plus difficile pour le gouvernement de faire passer en force un Brexit sans accord en suspendant le Parlement.

Source : Challenges (18 juillet)

Les forces opposées au Brexit sont à la manœuvre et ne vont pas laisser le Royaume-Uni sortir de l’Union européenne. Boris Johnson, Premier ministre éventuel, ne pourra rien faire. Seule solution : dissoudre le Parlement pour provoquer de nouvelles élections.

Europe

États-Unis – Iran : l’Europe peine à désamorcer la crise

Réunis à Bruxelles, les Vingt-Huit n’ont pas enclenché le mécanisme de sanctions contre Téhéran, dans l’espoir de faciliter une désescalade.

Source : le Figaro (15 juillet)

Depuis que Donald Trump a cédé aux désirs de Benyamin Netanyahou en sortant de l’accord signé avec l’Iran, cet État réagit de manière patiente et mesurée. Même si certains acteurs américains tentent d’apaiser les tensions, les risques de crise restent élevés, y compris pour la France, victime de son suivisme atlantiste.

Bruxelles coupe dans ses aides à la Turquie, Ankara hausse les épaules

Ce lundi, les diplomates européens ont adopté des sanctions à l’encontre de la Turquie, dont la réduction des aides de préadhésion du pays à l’Union pour 2020. Ankara balaie du revers de la main ces décisions et compte poursuivre ses activités en Méditerranée orientale.

Source : le Figaro (15 juillet)

Il est assez curieux que l’UE se rappelle soudain que la Turquie occupe militairement une partie d’un de ses États membres, à savoir Chypre. Sans doute est-ce une preuve supplémentaire que l’UE est aux ordres de Washington : ces sanctions arrivent en effet juste après la livraison de missiles S-400 russes à la Turquie.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan avant sa rencontre avec le président du Conseil européen à Bruxelles, le 5 octobre 2015. (François Lenoir – Reuters)

Amazon : vers une enquête de la Commission européenne ?

La Commission européenne serait sur le point de lancer une enquête portant sur les pratiques d’Amazon avec les revendeurs tiers qui commercent par son intermédiaire sur le marché.

Source : Silicon (17 juillet)

Amazon pourrait être impliqué dans un cas d’abus de position dominante.

Europe – Forces armées

Un rapport des parlementaires de l’OTAN confirme la présence d’armes nucléaires en Belgique

Un document public de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, organisation interparlementaire des membres de l’OTAN, confirme que la Belgique abrite des armes nucléaires américaines sur son sol, ont découvert Ecolo et Groen. Une version du texte, qui a depuis lors été adaptée, évoque la présence d’ogives nucléaires B61 dans la base militaire de Kleine-Brogel, dans le Limbourg, lit-on mardi dans la Libre Belgique et De Morgen.

Source : RTBF (16 juillet)

Et ce n’est pas tout. Comme le révèle un document « fuité » de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, on trouve également de telles armes en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Turquie. 

La Grèce est sur le point d’acquérir des hélicoptères américains MH-60R Seahawk pour sa marine

Il s’agit de « muscler » les capacités en matière de lutte anti-sous-marine et anti-surface grâce aux armements mis en œuvre par ce type d’appareils.

Source : Opex 360 (16 juillet)

Encore un pays de l’Union européenne qui achète son armement aux États-Unis. Un cas concret qui bat en brèche la thèse de « l’Europe de la défense » et de la fable du contre-poids aux États-Unis.

Sikorsky MH-60R. (Royal Australian Navy)

Rheinmetall bloque le projet de char du futur

Décidément, la coopération européenne n’est pas un long fleuve tranquille. Selon nos informations, le groupe allemand Rheinmetall bloque le programme Main Ground Combat Systems (MGCS), le futur char européen dont la maîtrise d’œuvre a été confiée à l’Allemagne par l’intermédiaire du groupe franco-allemand KNDS.

Source : la Tribune (15 juillet)

Le partenaire allemand veut une plus grosse part du gâteau : c’est un genre de bisbille courante dans ce type de projet multi-entreprises.

Monde

Iran : un pétrolier libéré, le navire britannique toujours en sursis

Téhéran a annoncé ce dimanche qu’un pétrolier iranien bloqué par l’Arabie saoudite a été libéré. En revanche, l’enquête devant sceller le sort du pétrolier britannique arraisonné vendredi par l’Iran dépendra de « la coopération » de l’équipage.

Source : le Dauphiné libéré (21 juillet)

Cet article a l’honnêteté intellectuelle de rétablir la chronologie des faits : la capture du pétrolier britannique par l’Iran fait suite à la décision des autorités britanniques de Gibraltar de garder captif un pétrolier iranien arraisonné le 4 juillet.

Le Stena Impero. (Iran’s Revolutionary Guard via Sepah News – AFP)

Aux États-Unis, les élus veulent savoir si l’armée a utilisé des tiques comme armes biologiques

La Chambre des représentants a demandé une enquête sur d’éventuelles expériences menées entre 1950 et 1975, qui auraient participé à la propagation de la maladie de Lyme.

Source : le Monde (17 juillet)

Les éditocrates français vont-ils qualifier ces élus américains de « complotistes » ?

Les salariés d’Amazon mobilisés dans le monde entier contre des « promos faites sur leur dos »

Des milliers de salariés d’Amazon organisaient, lundi 15 juillet, un mouvement de contestation coordonné en Europe et aux États-Unis, dont des débrayages, pour réclamer une amélioration de leurs conditions de travail à l’occasion des journées de promotion « Prime Day ».

Source : le Monde (15 juillet)

Ce mouvement est salutaire, car il attire l’attention des clients d’Amazon sur les conditions de travail inhumaines qui règnent dans cette entreprise.

F-35 : Washington éjecte Ankara

La Turquie a reçu ses premiers missiles antiaériens S-400 russes. Or, les États-Unis refusent qu’ils côtoient son nouvel avion furtif.

Source : le Point (18 juillet)

En se rapprochant de la Russie et de son système antiaérien inviolable, la Turquie, qui garde un pied dans l’OTAN, se risque à mettre également un pied en dehors. Ira-t-elle franchement, à l’avenir, en direction de l’Organisation de coopération de Shanghai ?



Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! Vous pouvez recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Enfin, vos dons sont très importants pour permettre à l’UPR de continuer à vous fournir encore et toujours du contenu de qualité.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.