Revue de presse du 10 au 16 juin 2019

Revue de presse du 10 au 16 juin 2019

Rédigé le 18/06/2019

Affiche de propagande de la Maison de l’Europe à Nantes pour l’exposition «L’Europe soutient l’agriculture française » (2017)

Exportations : l’agriculture française en alerte rouge

Dès 2023, la France pourrait importer plus de produits agricoles qu’elle n’en exporte. Du jamais vu ! Problème : certaines importations ne respectent pas les normes sanitaires françaises.

Source : le Parisien (10 juin)

Cela résulte des évolutions imposées à la politique agricole de l’Union européenne à partir de la fin des années 1980. Sous l’impulsion de la Grande-Bretagne, c’est le système des Britanniques (qui n’ont plus d’agriculture) qui a insidieusement été mis en place : baisse des prix agricoles devant être compensée par l’attribution de subventions. Or les mêmes causes produisent les mêmes effets. Quant aux importations qui ne respectent pas les normes sanitaires, c’est de notoriété publique : Natacha Polony (1’ 20”) s’était exprimée à ce sujet il y a quelques années.

France – Asphyxie

La fuite des profits des multinationales fait perdre 14 milliards au fisc français

Ces groupes redirigeraient quelque 36 milliards d’euros de bénéfices vers des pays à très faible taxation.

Source : BFM TV (7 juin)

C’est la libre circulation des capitaux imposée par l’article 63 du TFUE qui permet ces fuites massives au sein de l’Union européenne. Oui, l’UE nous coûte vraiment « un pognon de dingue » !

Urgences en grève : le gouvernement débloque 70 millions d’euros

Depuis trois mois, les urgentistes se mobilisent sur tout le territoire pour réclamer davantage de moyens.

Source : le Parisien (14 juin)

Ou comment éteindre un incendie avec un pistolet à eau…

La grève des urgentistes touche de plus en plus d’établissements dans le pays, comme ici à l’hôpital Necker de Paris. (LP – Louise Méresse)

Lyon : l’inquiétude des commerces indépendants « asphyxiés » par Abu Dhabi et d’autres fonds d’investissement étrangers

Depuis le rachat d’une partie du centre-ville par des fonds d’investissement, plusieurs commerces indépendants, qui ne pouvaient pas supporter les loyers qui ont été multipliés par cinq en sept ans, ont dû fermer.

Source : 20 Minutes (6 juin)

C’est encore une fois la conséquence de l’article 63 du TFUE, qui permet les rachats massifs de la France par des investisseurs étrangers. Sauf lorsqu’ils sont directement concernés, les Français semblent s’en satisfaire. Le maire cité dans l’article, qui est partisan des traités européens, est favorable à cette évolution. Après les vignobles, les terroirs, une partie des beaux immeubles de Paris, les rachats concernent donc maintenant des villes de province.

L’UPR appelle à la mobilisation générale contre la privatisation d’Aéroports de Paris en soutenant le référendum d’initiative partagée

Le ministère de l’Intérieur a ouvert sur son site la collecte des signatures nécessaires à l’organisation d’un « référendum d’initiative partagée » sur « la proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris ». C’est la toute première fois qu’une telle procédure – posée par l’article 11 de notre Constitution – est lancée. La collecte des signatures est ouverte pour une durée de neuf mois. L’UPR appelle tous les Français à apporter leur soutien à la tenue de ce référendum, en remplissant les formulaires ici (se munir d’une carte d’identité ou d’un passeport).

Source : UPR (13 juin)

France – Gestion budgétaire

Des députés LREM veulent confier des bouts de routes nationales aux concessionnaires autoroutiers

Des amendements au projet de loi d’orientation des mobilités, actuellement en débat au Parlement, pourraient autoriser l’État à privatiser des dizaines, voire des centaines, de kilomètres de routes nationales sans mise en concurrence.

Source : RT France (11 juin)

Pour LREM, il faut vite boucler le budget pour 2020 et viser à être sous les 3 % de déficit budgétaire fixés par le traité de Maastricht afin d’échapper aux menaces de sanctions de la Commission européenne.

Finalement, le déficit de la Sécurité sociale va se creuser en 2019

Selon la Commission des comptes, cette rechute « résulte pour l’essentiel d’une croissance de la masse salariale […] nettement inférieure à la prévision initiale » du gouvernement. Au lieu des 3,5 % espérés à l’automne, Bercy ne table plus que sur une progression de 3,1 %, selon le programme de stabilité transmis à Bruxelles en avril.

Source : LCI (11 juin)

Après la saison 2019, on a déjà des petits indices sur les GOPÉ pour la saison 2020. La Commission européenne sait comment s’y prendre pour titiller notre curiosité et nous faire lire son prochain rapport.

Comment le gouvernement va durcir les conditions d’accès à l’indemnisation du chômage

Le gouvernement présentera la réforme de l’assurance chômage le 17 juin. Au menu : bonus-malus sur les cotisations chômage patronales pour freiner l’abus des contrats courts, dégressivité des allocations pour les hauts revenus, mais aussi durcissement des conditions d’accès à l’indemnisation. Il faudra avoir travaillé l’équivalent de six mois durant les vingt-quatre mois précédents au lieu de quatre mois durant vingt-huit mois actuellement.

Source : les Échos (7 juin)

Cela fait plus de deux années que, dans le cadre des GOPÉ, l’Union européenne demande à la France de revoir le niveau et les conditions d’indemnisation des chômeurs. Cette exigence avait été annoncée et dénoncée par le président de l’UPR pendant la campagne présidentielle.

Retraites : « Tout le monde devra travailler un peu plus », affirme Sibeth Ndiaye

« Il y a encore des discussions, mais ce que l’on constate aujourd’hui, c’est que les Français ont un âge légal pour partir à la retraite qui est de 62 ans, mais la plupart d’entre eux partent à 63 ans, 63 ans et demi. Aujourd’hui, c’est important d’avoir une baisse de référence, mais il faut aussi comprendre que tout le monde devra travailler un peu plus pour une bonne raison, parce que l’on vit un peu plus longtemps », indique le porte-parole du gouvernement.

Source : France info (13 juin)

Les gouvernements changent, mais les mêmes réformes se succèdent indéfiniment. On est parti pour la sixième réforme des retraites en vingt ans, conformément à ce qui est demandé par les GOPÉ. Madame Ndiaye, vous éludez la question de l’espérance de vie en bonne santé…

Le porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye. (Capture d’écran faite par la Provence)

1,5 million de salariés risquent une baisse de leur salaire net

Dans le viseur du Premier ministre, « la déduction forfaitaire spécifique » (DFS) dont bénéficient certaines professions (ouvriers du bâtiment, artistes, VRP ou encore journalistes), qui coûte 1,5 milliard par an à la Sécurité sociale en manque à gagner, selon les Échos.

Source : le Point (13 juin)

Bientôt des journalistes de BFM TV en gilet jaune ?

France – Gilets jaunes

« Nous avons construit de bonnes réponses, trop loin de nos concitoyens », reconnaît Emmanuel Macron

Lors de son discours pour le 100e anniversaire de l’Organisation internationale du travail (OIT), à Genève, le chef de l’État a estimé que, lorsque « le peuple français dit avec force ce qu’il a dit, il faut savoir l’écouter, […] savoir changer de méthode et entendre le message profond ».

Source : Orange (11 juin)

Comme le disait Bertolt Brecht : « Le peuple a par sa faute / Perdu la confiance du gouvernement / Et ce n’est qu’en redoublant d’efforts / Qu’il peut la regagner / Ne serait-il pas / Plus simple alors pour le gouvernement / De dissoudre le peuple / Et d’en élire un autre ? »

Nations unies et attitude désinvolte des autorités françaises à l’égard des violences policières

Interpellée par les Nations unies et d’autres organisations, la France s’est contentée d’une réponse floue, regrette Michel Forst, rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des défenseurs des droits de l’homme. Le rapporteur appelle Paris à prendre les suspicions de violences policières au sérieux.

Source : Libération (13 juin)

C’est trop en demander au gouvernement que d’assumer sa politique de répression. Il préfère s’enfoncer lâchement dans le déni.



À Toulouse, le 19 janvier. (Ulrich Lebeuf – Myop)

France – Mauvaise foi ?

77e anniversaire de la bataille de Bir Hakeim, première grande victoire des Forces françaises libres

En ces jours funestes où les dirigeants français réécrivent l’histoire de la Seconde Guerre mondiale en cachant le rôle décisif de l’Union soviétique dans la victoire sur le nazisme et en taisant l’objectif de Roosevelt d’empêcher de Gaulle d’arriver au pouvoir, d’y maintenir Pierre Laval et de placer la France sous occupation militaire et monétaire, il est utile et juste de commémorer cette bataille : elle se solda par la première victoire décisive des Forces françaises libres contre les puissances de l’Axe, infiniment supérieures en nombre et en équipement, à l’issue d’un siège où les Français libres firent preuve d’un héroïsme digne des plus grandes pages de notre histoire nationale.

Source : UPR (11 juin)

Le chêne symbole de l’amitié Trump-Macron planté à la Maison-Blanche est mort

L’arbre offert par le président français avait été planté dans les jardins de la Maison-Blanche en avril 2018.

Source : BFM TV (10 juin)

Cela illustre bien le peu de considération dont témoignent les États-Unis à l’égard de la France, qui agit comme un piteux caniche en raison de son appartenance à l’OTAN et à cause de l’attitude servile et ridicule du sieur Macron.

Seulement 9 % des promesses de dons pour Notre-Dame de Paris ont été versées

Presque deux mois après l’incendie de Notre-Dame de Paris du 15 avril, 80 millions d’euros ont été confirmés. Les promesses de dons s’élèvent à 850 millions d’euros au total. Six cent cinquante millions ont été promis à quatre structures (la Fondation de France, la Fondation pour le patrimoine, la Fondation Notre-Dame et le Centre des monuments nationaux). Deux cents ont été directement promis à l’État.

Source : France info (14 juin)

Qu’il est facile pour les grandes fortunes de faire des effets d’annonce afin d’obtenir un bon « coup de pub » sans ensuite tenir leurs promesses ! Espérons que les choses se débloqueront…

La cathédrale Notre-Dame de Paris. (Bastien Deceuninck – Radio France)

Taxer le kérosène des avions pour financer la transition écologique ? L’Assemblée vote contre

Cette exonération est « vécue comme une injustice sociale », alors que les automobilistes sont taxés sur le carburant, a soutenu la « marcheuse » Delphine Bagarry dans la nuit de jeudi à vendredi.

Source : l’Obs (14 juin)

Une fois n’est pas coutume, nous sommes d’accord avec la marcheuse Delphine Bagarry quant à l’injustice de ce qui s’apparente à un deux poids, deux mesures.

Brexit

L’atteinte à la signature britannique en cas de refus de régler la facture du Brexit

L’ancien maire de Londres et chef de la diplomatie britannique Boris Johnson, le mieux placé apparemment pour succéder à la Première ministre Theresa May, a déclaré vouloir refuser de payer la facture du Brexit à l’Union européenne. Il semblerait qu’en vertu du traité de Vienne la Grande-Bretagne ne soit pas tenue en cas de sortie sèche de régler ce à quoi elle s’était engagée pour les années à venir.

Source : BFM TV (11 juin)

Qui paie commande. Contrairement à ce qu’expliquent les « grands médias », le Royaume-Uni est en position de force dans les négociations avec l’UE.

Grande-Bretagne : le taux de chômage stable à 3,8 % fin avril, au plus bas depuis 1974

Le taux de chômage au Royaume-Uni est resté stable à 3,8 % lors des trois mois achevés à la fin d’avril, se maintenant au plus bas depuis la fin de 1974, a annoncé l’Office des statistiques nationales.

Source : le Figaro (11 juin)

Les statistiques démentent encore et toujours les propos calomnieux et les scénarios catastrophiques avancés.

(Isabel Infantes – AFP)

Les patrons prévoient d’investir davantage en Grande-Bretagne après le Brexit

Les dirigeants des grandes entreprises à travers le monde prévoient de renforcer leurs investissements au Royaume-Uni après le Brexit, selon une étude publiée mardi par le cabinet de consultants KPMG.

Source : la Libre Belgique (11 juin)

Vivement le Brexit : que l’on puisse constater qu’on peut vivre libre et prospère sans l’UE !

Union européenne

L’UE demande à la Suisse de signer l’accord-cadre avant le 18 juin

Le président de la Commission européenne a prévenu mardi la Suisse qu’elle devait signer l’accord-cadre de renouvellement de son partenariat avec l’Union européenne avant le 18 juin.

Source : les Échos (11 juin)

Cet accord, qui aurait pu servir de précédent au Royaume-Uni pour faciliter ses renégociations avec l’UE, risque d’être repoussé pour diverses raisons. S’il est accepté par le Conseil fédéral, il devrait être soumis à référendum. Les syndicats non corrompus tout comme certains partis politiques ont toujours clamé haut et fort leur opposition à cet accord.

Nathalie Loiseau renonce à briguer la tête du groupe centriste au Parlement européen

C’est ce qu’a indiqué son entourage à plusieurs grands médias comme le Monde, Libération ou encore l’AFP. Reuters a consulté un message envoyé aux députés de la délégation française.

Source : France info (13 juin)

Les insultes envers ses collègues européens n’ont pas suffi à faire monter suffisamment sa cote de popularité pour qu’elle puisse prendre la tête du groupe Renew Europe. Peut mieux faire, Mme Loiseau…

Nathalie Loiseau, à Paris, le 26 mai 2019. (Ludovic Marin – AFP)

Un accord a été trouvé sur le futur budget de la zone euro

L’accord ministériel sera présenté la semaine prochaine aux chefs d’État et de gouvernement de l’UE réunis en sommet à Bruxelles.

Source : l’Express (14 juin)

On est très loin des ambitions de Macron et ce n’est pas une surprise. Le président a dû encore oublier qu’il y avait plus d’un pays dans l’UE.

L’UE règle un vieux différend avec les États-Unis sur le bœuf sans hormones

Vendredi 14 juin, l’UE a conclu un accord permettant aux États-Unis d’exporter jusqu’à 35 000 tonnes de bœuf sans hormones vers l’Europe. La Commission se félicite d’avoir réglé un contentieux qui durait depuis 1988.

Source : Challenges (14 juin)

Les agriculteurs français, comme la grande majorité de leurs compatriotes, ont voté pour des partis ne promouvant pas le Frexit ou bien se sont abstenus. Sur une filière de boeuf sans hormones, ils vont donc se retrouver concurrencés directement par leurs homologues américains. Alors EU-reux ?

Monde

Hongkong : un million de personnes manifestent contre une loi d’extradition

Un Hongkongais sur sept s’est mobilisé dimanche contre un projet de loi qui créerait un accord d’extradition avec la Chine occidentale. Les opposants craignent une utilisation politique du texte par Pékin.

Source : le Parisien (10 juin)

Les Hongkongais craignent pour l’avenir de la doctrine « un pays, deux systèmes ». Pékin dénonce de son côté des ingérences étrangères intéressées à la déstabilisation de la Chine.

Donald Trump souhaite taxer plus lourdement les importations de vin français

Interrogé par la presse américaine, Donald Trump a estimé que les échanges commerciaux de vin entre la France et les États-Unis étaient déséquilibrés. La Maison-Blanche promet donc d’agir.

Source : Europe 1 (11 juin)

En sens inverse, on peut tabler d’ores et déjà sur une absence de réaction ou une réaction molle de la part de l’UE, qui seule a la main sur les droits de douane externes à l’UE et les négociations à l’OMC.

Vente de cacao suspendue : la manœuvre risquée du Ghana et de la Côte d’Ivoire

Le Ghana et la Côte d’Ivoire ont annoncé suspendre la commercialisation de la récolte de cacao 2020-2021 si elle n’est pas payée au minimum 2 600 dollars la tonne. Cette démarche des deux plus grands pays producteurs au monde est une première spectaculaire, mais elle comporte des risques.

Source : RFI (13 juin)

Plantation de cacao à Toumodi, en Côte d’Ivoire, le 13 octobre 2018. (Reuters – Thierry Gouegnon)

Trump accuse l’euro d’être dévalué et s’en prend encore à la FED

Le président Donald Trump a accusé mardi l’Europe de dévaluer l’euro dans une série de tweets matinaux qui ciblent aussi, une nouvelle fois, la politique monétaire de la Réserve fédérale.

Source : la Tribune (11 juin)

L’euro est sous-évalué par rapport à la productivité réelle de l’économie allemande, qui profite de cet avantage pour vendre beaucoup aux États-Unis (monnaie mondiale, le dollar bénéficie toutefois d’un avantage beaucoup plus grand). La politique de la « planche à billet » de la FED s’explique par la disparition du marché monétaire interbancaire, à la suite de la faillite de Lehman Brothers en 2008.

La Banque populaire de Chine a continué au cours du mois de mai à accroître ses réserves d’or

La Banque populaire de Chine a augmenté ses réserves d’or de 61,10 à 61,61 millions d’onces d’or en avril. Depuis le mois de novembre 2018, la Banque populaire de Chine a augmenté ses réserves d’or de 74 tonnes.

Source : Kitco (10 juin) – en anglais

Rappelons-nous Sarkozy, qui avait bradé un cinquième de l’or de la France… Il y a des pays qui ont des dirigeants qui défendent les intérêts du peuple, et il y en a d’autres qui ont des dirigeants qui trahissent les intérêts du peuple.

Brésil : l’enquête Lava Jato visait à empêcher le retour de Lula

Les responsables de l’enquête anticorruption Lava Jato (« lavage express ») au Brésil ont manœuvré pour empêcher le retour de l’ex-président de gauche Lula au pouvoir l’an dernier, rapporte dimanche The Intercept sur la base de fuites potentiellement explosives.

Source : le Figaro (10 juin)

Lula a été condamné sans aucune preuve. Ces enregistrements montrent qui plus est que son emprisonnement a été planifié pour empêcher son retour au pouvoir.



Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! Vous pouvez recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Enfin, vos dons sont très importants pour permettre à l’UPR de continuer à vous fournir encore et toujours du contenu de qualité.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.