Revue de presse du 20 au 26 janvier 2020

Revue de presse du 20 au 26 janvier 2020

Rédigé le 29/01/2020

Manifestation à Paris. (AFP)

Retraites : le Conseil d’État rend un avis très sévère sur la réforme

Le Conseil d’État estime ne pas avoir eu le temps de « garantir au mieux la sécurité juridique » de la réforme des retraites, selon un avis publié vendredi, l’institution déplorant aussi les « projections financières lacunaires » du gouvernement et un recours aux ordonnances qui « fait perdre la visibilité d’ensemble ».

Source : Sud Ouest (25 janvier)

La gauche veut une « autre réforme ». Cela part peut-être d’un bon sentiment, mais c’est impossible dans le cadre des traités européens. Seule l’UPR est conséquente en demandant à la fois le retrait de la réforme et la révocation de son véritable commanditaire, au moyen de la sortie de l’UE. Ensuite, il sera temps d’analyser s’il y a vraiment un problème de financement des retraites, une fois récupérées les sommes folles englouties par l’utopie de la construction européenne.

France – Retraites

61 % des Français pensent que Macron devrait retirer la réforme des retraites

Un sondage Elabe pour BFM TV révélant l’opinion très maussade des Français sur Emmanuel Macron a été publié le 22 janvier. Seulement 14 % des sondés jugent que l’action du président de la République est « satisfaisante », 62 % qu’elle est « décevante ».

Source : RT France (23 janvier)

Macron se défend d’être un dictateur. Et pourtant, il poursuit aveuglément « sa » réforme des retraites, alors que le pays se soulève et menace de sombrer dans la violence. N’est-il pas temps pour lui de cesser de dire que les Français n’ont pas compris, et de démissionner ?

L’armée conteste à son tour le projet de réforme des retraites

Pour le Conseil supérieur de la fonction militaire, « certaines dispositions fragilisent notre modèle d’armée et la condition militaire »

Source : Capital (19 janvier)

Alors que les calculs montrent que la réforme va aggraver les déficits (si déficit il y a), de très nombreuses professions font entendre leur désaccord : après les personnels hospitaliers, les pharmaciens, après les professeurs, les psychologues d’orientation scolaire, et après les avocats, l’armée. Si même la grande muette ouvre la bouche pour protester, c’est que le pays est sens dessus dessous.

Lille : une manifestation aux flambeaux contre la réforme des retraites

Une manifestation nocturne contre la réforme des retraites était organisée ce jeudi à Lille. Malgré l’interdiction du préfet, les manifestants ont brandi des flambeaux.

Source : actu.fr (23 janvier)

Les protestations se multiplient contre cette réforme inique : blocages ; coupures de courant ; menaces (y compris contre Macron) ; perturbations diverses. Combien de temps Macron, honni dans son pays, ridicule vu de l’étranger, va-t-il encore tenir ?

Jeudi 23 janvier, à Clermont-Ferrand, une retraite aux flambeaux contre la réforme des retraites a aussi été organisée. (Laurent Pastural – France 3 Auvergne)



France – Dérives

Coup d’État sur la « loi haine »

La loi « contre la haine » s’est transformée en loi sécuritaire au nom de la lutte « anti-terroriste ». En effet, cette loi impose désormais aux plateformes de retirer en une heure des contenus qui d’après la police relèvent du terrorisme (la police décidera seule sans le contrôle d’un juge).

Source : la Quadrature du Net (22 janvier)

Cette loi donne à l’exécutif le pouvoir de censurer sans avoir à passer par un contre-pouvoir judiciaire : c’est la porte ouverte à toutes les dérives dictatoriales. Ainsi, l’honneur des députés exigerait qu’ils rejettent la loi dans son ensemble.

Affaire Benalla : un témoin met en cause des membres de l’Élysée dans la disparition des coffres-forts

Un des protagonistes de l’affaire Benalla, le militaire Chokri Wakrim, a mis en cause des membres de l’Élysée dans la disparition de deux coffres-forts de l’ex-chargé de mission de l’Élysée, a-t-on appris mercredi de sources proches du dossier, confirmant une information de Mediapart. Entendu mardi par la brigade criminelle, Chokri Wakrim a raconté avoir vu deux membres de la présidence en présence du premier coffre dans l’appartement parisien de Pascale Perez, une femme d’affaires ayant apporté son aide à Alexandre Benalla, a précisé une des sources proches du dossier.

Source : 20 Minutes (23 janvier)

« Qu’ils viennent me chercher », disait Macron à propos de l’affaire Benalla, certain d’être à l’abri grâce à son immunité présidentielle. Mais pour combien de temps est-il encore président ?

La ridicule agonie de la Macronie

François Asselineau revient sur la décomposition du parti présidentiel, qui est né de presque rien en 2018. Il aborde les défections et exclusions les plus récentes : Annie Chapelier, Cédric Villani, sans oublier la présidente de la commission des Affaires européennes à l’Assemblée nationale.

Source : UPR (26 janvier)

France – Dégradation de l’économie

Les tarifs de l’électricité vont augmenter de 2,4 %

La Commission de régulation de l’énergie a proposé cette hausse de 2,4 % « pour les tarifs bleus résidentiels » ainsi que « pour les tarifs bleus applicables aux consommateurs professionnels éligibles ». Ce projet a été transmis pour avis au Conseil supérieur de l’énergie. Cette hausse tient compte de « l’augmentation du coût de l’approvisionnement » sur les marchés, mais aussi de « la prise en compte du rattrapage sur deux ans de l’écart entre coûts et tarifs au cours de l’exercice 2019 ».

Source : le Parisien (21 janvier)

L’électricité française était la moins chère du monde. Avec les traités européens imposant la casse du modèle des services publics (art. 106 du TFUE), cette situation va cesser, quand bien même les Français avaient tous les atouts.

(Le Parisien)

Le déficit budgétaire de la France en hausse, à 113,93 milliards d’euros en novembre

Le déficit du budget de l’État français s’est établi à 113,93 milliards d’euros à la fin de novembre, se creusant par rapport à son niveau de 95,64 milliards d’euros à la même période il y a un an.

Source : le Figaro (17 janvier)

L’UE, de manière très dogmatique, impose à travers les GOPÉ une politique d’austérité à la France. Or le déficit se creuse… Pourquoi ? Tout simplement parce qu’avec une politique d’austérité le pouvoir d’achat baisse, donc l’activité, et donc les rentrées fiscales. Le risque est d’entrer dans une spirale destructrice de déflation, qui est précisément ce qui menace actuellement la zone euro.

Macron devrait confirmer une nouvelle baisse des impôts payés par les entreprises

Dans le cadre de son « pacte productif », le président de la République devrait s’engager sur une baisse significative des impôts de production.

Source : le Monde (21 janvier)

Diminuer les impôts des entreprises va davantage enchanter les actionnaires que résoudre les problèmes économiques fondamentaux de la France ! Le cœur de ces problèmes réside dans le fait que nous n’avons plus aucun contrôle de notre pays : nous ne contrôlons plus notre monnaie et le modèle économique de libre concurrence et de libre circulation des marchandises et des capitaux a été coulé dans le marbre des traités européens (articles 32 et 63 du TFUE).

France – Détériorations

Les vœux de Frédérique Vidal aux chercheurs perturbés par des manifestants

Des dizaines d’enseignants et d’étudiants se sont réunis ce 21 janvier dans la soirée, sur l’esplanade du Trocadéro, à Paris (VIIe). Les manifestants, opposés aux réformes de l’enseignement supérieur et à la réforme du baccalauréat, ont chanté « Même si Vidal ne veut pas, nous, on est là ! » ou encore « Plus de place dans le CAPES, pour pas finir CRS ! ».

Source : le Parisien (22 janvier)

Outre la critique de la réforme des retraites, les chercheurs se mobilisent contre la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (le budget français de la recherche est passé en dessous de celui de l’Inde et de l’Italie), de même que les enseignants de lycée luttent contre la réforme du bac.

Le fiasco de la fusion des Régions

Contrairement aux promesses d’une économie de 10 milliards d’euros, la fusion des Régions demandée par les GOPÉ et mise en place par François Hollande coûte beaucoup d’argent, comme le démontre le dernier rapport de la Cour des comptes. 

Source : UPR (20 janvier)

L’unique objectif de la fusion des Régions est de permettre à l’UE de traiter directement avec des « super-Régions » sans passer par les gouvernements afin de les rendre obsolètes et de les remplacer par un « super-État » européen. (Revoir ici la conférence sur les euro-régions.)

La piste américaine se confirme pour la cession d’actifs de défense sensibles

De sources concordantes, au moins trois industriels américains sont sur les rangs pour prendre le contrôle de Photonis, leader mondial de la vision nocturne. Safran et Thales ont décliné l’appel des pouvoirs publics à candidater. Dans une lettre adressée aux députés inquiets de cette cession et de celle de Latécoère, le Premier ministre s’en remet à l’examen par Bercy.

Source : les Échos (24 janvier)

C’est de la folie peu de temps après l’annonce du rachat de Latécoère : quand allons-nous cesser le démantèlement de notre défense nationale ? L’immense Alstom, démantelé par les Américains, était déjà la preuve de notre laisser-aller face à la soif de contrôle de Washington. Libérons-nous au plus vite de l’UE, de l’euro et de l’OTAN avant qu’il ne soit trop tard…

Photonis, installé à Brive-la-Gaillarde, affirme être le leader mondial de la vision nocturne. (Sipa)

Union européenne – Brexit

Brexit : le Parlement britannique donne son feu vert définitif

Les étapes suivantes pour l’accord de sortie sont la promulgation par la reine d’Angleterre et la ratification par le Parlement européen.

Source : 20 Minutes (22 janvier)

Le Brexit est un événement d’envergure historique, qui aura maintenant lieu de manière certaine. L’UPR le fêtera en grande pompe ce 31 janvier !

Les députés britanniques rassemblés au Parlement, le 22 janvier 2020. (Jessica Taylor AFP UK Parliament)

Pour le FMI, l’économie britannique devrait surpasser celle de la zone euro pendant les deux prochaines années

Le FMI publiait, ce 20 janvier, ses nouvelles Perspectives de l’économie mondiale qui, en effet, révisent à la baisse la croissance de la zone euro pour cette année 2020, à 1,3 %, tandis que celle du Royaume-Uni reste inchangée, à 1,4 %. Concernant l’année 2021, le Royaume-Uni est affiché à 1,5 %, contre 1,4 % pour la zone euro. Du côté des États-Unis, l’année 2020 est attendue à 2 %, ce qui montre que l’ensemble du continent européen est à la traîne, et que la zone euro fait figure de voiture-balai en termes de croissance puisque le Royaume-Uni fait mieux. Il est également important de noter que la France est également attendue avec une croissance plus faible que celle du Royaume-Uni, aussi bien pour 2020 (1,3 %) que pour 2021 (1,3 %).

Source : le Figaro (21 janvier)

Comme c’était déjà le cas en 2019, cela fera au total trois ans de croissance supérieure pour le Royaume-Uni, comparée à l’UE. Le Figaro rapporte ironiquement qu’« on nous avait dit » que le Brexit serait une apocalypse. Or cette apocalypse n’a pas lieu. Mais à qui revient la responsabilité de cette fausse information si ce n’est aux médias ?

Taxe GAFA : même sous la pression de Washington, Londres ne fléchit pas

Le secrétaire d’État américain au Trésor, Steven Mnuchin, a menacé Boris Johnson de mesures de représailles commerciales s’il ne renonçait pas à son projet de taxe sur les services numériques. Le ministre britannique des Finances, Sajid Javid, a confirmé qu’elle entrerait néanmoins en vigueur en avril.

Source : les Échos (22 janvier)

Le Royaume-Uni redevient un État souverain qui sait se faire respecter. La comparaison avec l’attitude de Bruno Le Maire en France est cruelle.

Union européenne – Raidissement

L’Europe a besoin de « capacités militaires crédibles » selon Von der Leyen

Ursula Von der Leyen a fait cette déclaration dans un discours prononcé au Forum économique mondial le mercredi 22 janvier. Elle a affirmé que ces capacités sont nécessaires pour répondre aux crises et que l’UE a déjà « mis en place les éléments constitutifs d’une Union européenne de la défense », ajoutant : « Elle est complémentaire de l’OTAN et elle est différente. » Elle a déclaré que, pour l’Europe, « la manière forte est un outil important… mais jamais le seul ».

Source : EUobserver (23 janvier) – en anglais

Cette Europe de la défense serait bien plus que complémentaire de l’OTAN, elle lui serait soumise ! En effet, l’article 42 du TUE inféode la défense de l’UE à l’OTAN. Mais au fait… la manière forte contre qui ?

La BCE laisse en l’état sa politique monétaire

La Banque centrale européenne maintient sa politique ultra-accommodante pour soutenir l’économie de la zone et l’accès au financement des acteurs économiques et notamment des entreprises, chez qui la BCE a noté un affaiblissement des demandes de prêts, tandis que les ménages continuent d’emprunter pour des achats immobiliers.

Source : les Échos (23 janvier)

Les ménages continuent-ils vraiment de s’endetter ? Ou atteignent-ils la limite de ce qu’ils peuvent emprunter à cause d’un pouvoir d’achat en baisse constante ? En réalité, le quantitative easing (QE) de la BCE manque sa cible et ne va faire que renflouer les acteurs économiques riches. Le système financier de la zone euro reste en fait au bord de l’effondrement, comme récemment encore expliqué par le youtubeur Trouble Fait.

Conférence de presse de Christine Lagarde, présidente de la BCE. (BCE)



Union européenne – Lézardes

« Nous voulons récupérer nos îles » : des milliers de Grecs manifestent contre la présence de migrants

Des milliers de Grecs ont protesté ce 22 janvier sur les îles Égéennes qui accueillent les plus importants camps de migrants, réclamant le départ immédiat de milliers de demandeurs d’asile.

Source : RT France (22 janvier)

Les peuples européens ont perdu le contrôle de leur politique migratoire, aux mains de la Commission européenne (art. 67, 77-79 du TFUE). Pour en savoir plus sur la vision de l’UPR touchant la politique migratoire, cliquez ici.

Des manifestants sur l’île grecque de Lesbos demandent le retrait du camp de migrants de Moria le 22 janvier 2020. (Aris Messinis – AFP)

Les contours encore incertains d’une Conférence sur l’avenir de l’Europe

Quinze ans après le non français au référendum sur le traité établissant une Constitution européenne et dix ans après l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne, les Européens s’apprêtent à se pencher une nouvelle fois sur le fonctionnement de l’Union. Mercredi 22 janvier, la Commission a expliqué comment elle imagine la Conférence sur l’avenir de l’Europe, qui sera l’instrument de cette réflexion. Le 15 janvier, à Strasbourg, les eurodéputés ont adopté une résolution qui esquisse, elle aussi, un cadre pour cet exercice. Quant aux États membres, réunis au sein du Conseil, ils ont déjà abordé le sujet à plusieurs reprises et doivent remettre d’ici peu leur copie.

Source : le Monde (22 janvier)

Comment les 27 États membres pourraient-ils s’entendre sur une réforme de fonctionnement quand une telle réforme requiert l’unanimité (art. 48 TUE) parmi des pays tirant à hue et à dia pour défendre leurs intérêts divergents ? Et puis, de toute façon, l’UE va-t-elle encore survivre longtemps, ou va-t-elle sous peu exploser comme l’URSS ?

L’échec annoncé du SMIC européen

La présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, ayant pour ambition de créer un smic européen, François Asselineau explique pourquoi ce projet sera inévitablement un échec à cause de l’opposition intransigeante des peuples scandinaves.

Source : UPR (25 janvier)

Monde – Moyen-Orient

Vladimir Poutine à Jérusalem : « Le peuple soviétique a libéré l’Europe du nazisme »

Au cours de son intervention à Jérusalem, le président russe est revenu sur la Shoah et le rôle clé de l’Armée rouge durant la guerre. Pour Vladimir Poutine, « c’est avant tout le peuple soviétique qui mit fin aux projets barbares » des nazis.

Source : RT France (23 janvier)

Poutine se devait de rétablir la vérité sur le rôle de premier plan joué par l’Armée rouge dans le combat contre le nazisme. Le président russe a aussi insisté sur les leçons à tirer de la Shoah pour lutter contre le racisme aujourd’hui, en dénonçant sa récupération mémorielle à des fins politiques. Quelle différence par rapport à Macron, qui fait semblant de se fâcher comme Chirac, mais qui, en associant antisionisme et antisémitisme, fait en réalité le jeu de la diplomatie du Likoud, qui cherche à criminaliser le mouvement BDS en Europe !

Les membres de l’Organisation de coopération de Shanghai sont favorables à l’adhésion de l’Iran, selon un officiel russe

L’ambassadeur russe à l’OCS, Bakhtiar Hakimov, a déclaré que les États membres de l’OCS accueillent favorablement la demande de l’Iran de rejoindre l’organisation.

Source : Mehr News (21 janvier) – en anglais

L’adhésion de l’Iran à ce qui est souvent présenté comme « l’OTAN eurasiatique » serait synonyme de sécurité accrue pour la population et le territoire iraniens. Cette sanctuarisation pourrait constituer la véritable vengeance de l’assassinat du général Soleimani.

Manifestation antiaméricaine en Irak : la « marche du million » à Bagdad

Une foule gigantesque a envahi les rues de la capitale irakienne pour demander le retrait du pays des forces armées américaines. Le puissant chef religieux chiite Moqtada al-Sadr avait appelé à une manifestation le vendredi, près de l’ambassade américaine à Bagdad.

Source : BBC (24 janvier) – en anglais

Après l’assassinat du général iranien Soleimani, le Parlement irakien avait déjà voté une résolution en ce sens, que le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, avait ostensiblement ignorée. Désormais, la revendication prend une tout autre ampleur.

Monde – Amériques

Les États-Unis font s’effondrer le prix du gaz en inondant le marché mondial

Les cours du gaz américain sont au plus bas depuis trente ans. En exportant massivement leur gaz de schiste à bas prix, les États-Unis bouleversent les marchés gaziers dans le monde entier. Et les cours devraient rester très bas cette année, car les excédents ne seront pas résorbés avant 2021 au plus tôt.

Source : les Échos (22 janvier)

Venezuela : Emmanuel Macron a reçu Juan Guaido à l’Élysée

Président de l’Assemblée nationale vénézuélienne et reconnu président par intérim par une cinquantaine de pays, l’opposant à Nicolas Maduro Juan Guaido a été reçu vendredi à l’Élysée par le président de la République Emmanuel Macron. 

Source : Paris match (25 janvier)

Guaido, qui a aussi été reçu par le responsable de la diplomatie européenne, est l’homme de confiance des États-Unis au Venezuela. L’objectif de cette mise en scène est d’asseoir sa supposée crédibilité internationale – alors même que la quasi-totalité des pays membres de l’ONU reconnaissent la légitimité du gouvernement de Nicolas Maduro. Avec cette diplomatie absurde, la France est en train de perdre sa crédibilité en Amérique latine, comme elle l’a perdue au Moyen-Orient au cours des dernières années.

Le journaliste Glenn Greenwald accusé de cybercriminalité par la justice brésilienne

Il avait révélé en juin 2019 le contenu de messages jetant un doute sur l’intégrité et l’impartialité du ministre de la Justice, Sergio Moro, et des procureurs chargés de l’enquête anticorruption « Lava Jato ».

Source : le Monde (21 janvier)

Citoyen américain, marié, père de deux enfants, journaliste indépendant, alternatif (il a collaboré avec Edward Snowden pour révéler le programme d’écoute de la NSA) et courageux (il est régulièrement menacé de mort), Greenwald a rendu publique la collusion de la justice et du pouvoir politique dans l’enquête visant Lula (ce dernier, condamné sans preuves, a effectué un séjour de 580 jours en prison). Cette accusation trahit la fébrilité du régime de Bolsonaro, largement impliqué dans les manœuvres pour retirer le Parti des travailleurs du pouvoir.

Le journaliste Glenn Greenwald a aussitôt dénoncé sur Twitter une « atteinte à la liberté de la presse et à la démocratie brésilienne ». (Evaristo Sa – AFP)



Monde – Russie

Les ambitions titanesques de Poutine pour moderniser la Russie

375 milliards. C’est l’équivalent, en euros, du montant des investissements prévus par le gouvernement pour moderniser une Russie à l’économie anémique. 

Source : la Tribune (22 janvier)

Avec ces investissements, sa sécurité tous azimuts (militaire, alimentaire, énergétique, etc.) et ses nouvelles alliances (la Chine, l’Asie centrale), la Russie achève son redressement spectaculaire et son grand retour sur la scène internationale. Elle participe ainsi à la construction du grand espace économique et politique eurasiatique.

Selon Lavrov, le G7 ne joue plus de rôle significatif, comme le montre le G20 

À la conférence Dialogue Raisina 2020 à New Delhi, le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que de nouveaux centres de pouvoir économique et d’influence politique se développaient, montrant ainsi que le G7 ne pouvait plus décider de tout.

Source : Ruptly TV (15 janvier)

Il faut dire que le PIB en parité de pouvoir d’achat des BRICS vient de dépasser celui du G7 (États-Unis, Japon, Allemagne, Angleterre, France, Canada, Italie). La Russie, qui avait été suspendue du G7 en 2014, s’en est définitivement retirée en 2017.

Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères. (Ruptly)





Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! Vous pouvez recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à revue-de-presse@upr.fr.

Enfin, vos dons sont très importants pour permettre à l’UPR de continuer à vous fournir encore et toujours du contenu de qualité.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, Geoffrey Marhoffer, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture menée par Jean-Baptiste Villemur

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr1.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.