Revue de presse du 13 au 19 janvier 2020

Revue de presse du 13 au 19 janvier 2020

Rédigé le 22/01/2020

Des dizaines de manuels scolaires, copies ou bien encore cahiers ont été jetées au-dessus des grilles d’entrée du rectorat à Caen par des enseignants en grève contre la réforme des retraites ce jeudi 16 janvier 2020.
(Ouest-France)

Retraites. À Caen, les profs jettent cahiers et manuels scolaires devant le rectorat

Lors d’une nouvelle journée d’actions contre les retraites, le jeudi 16 janvier à Caen, des enseignants grévistes ont jeté plusieurs dizaines de manuels scolaires, cahiers ou bien encore copies au-dessus des grilles d’entrée du rectorat. Ces derniers jours, les actions symboliques et insolites se multiplient dans les différents corps de métiers contestataires.

Source : Ouest-France (16 janvier)

Malgré la défection de certains syndicats, la colère de la base est brûlante. Le théâtre d’ombres autour de l’âge pivot ne prend pas. Le peuple a bien compris qu’il s’agit en fait de notre modèle de retraites : soit un modèle par répartition tel qu’il fut voulu par le CNR après-guerre, soit un modèle par capitalisation, beaucoup plus risqué et injuste, nous venant directement du monde anglo-saxon.

France – Municipales

Comment une circulaire de Castaner pourrait embellir le score national de LREM

Le premier tour des élections municipales sera un baptême du feu pour La République en marche, moins implantée au niveau local. Mais une circulaire expliquant aux préfets comment classer politiquement les candidats pourrait contribuer à limiter les dégâts, en apparence.

Source : France info (15 janvier)

Cet article revient avec plus de détails sur les conséquences de ce qu’il convient d’appeler une magouille électorale.

(« L’Œil du 20 heures », France Télévisions)

Sud-Ouest consacre un excellent article à Gilles Garçon, candidat UPR à la mairie de Bordeaux

Comme dans une cinquantaine de villes, Gilles Garçon défendra les couleurs du parti du « Frexit ». Gilles Garçon se présente en binôme avec Julia Vincenzi. 

Source : UPR (14 janvier)

20 Minutes consacre un très bon article à Hugo Sonnier, candidat UPR à la mairie de Nantes

Municipales 2020 à Nantes : « Je veux marquer un vrai changement », annonce Hugo Sonnier, candidat UPR. Il y est présenté comme le « challenger masculin »  à Nantes.

Source : UPR (14 janvier)

Merci à ces deux journaux de faire leur travail de journalisme en couvrant de manière exhaustive les différents candidats. Ces candidatures, qui promeuvent entre autres la démocratie locale et l’intégrité politique, vont-elles jouer les trouble-fête ?

France – Retraites

« Âge pipeau ! » Un syndicaliste interrompt une journaliste sur la réforme des retraites

Sur LCI, un syndicaliste CGT RATP s’est irrité du fait que la journaliste mette trop en avant, selon lui, l’âge pivot, sur lequel le gouvernement s’est dit prêt à revenir provisoirement. Il a mis en avant son opposition au système par points.

Source : RT France (13 janvier)

Combien ce syndicaliste a raison ! François Asselineau, dans son allocution sur la réforme des retraites, expliquait que la réforme, issue des GOPÉ et conforme à ce que veulent des lobbys comme Blackrock, est en fait un changement de modèle, une porte ouverte pour passer d’un système par répartition à un système par capitalisation.

Le retrait de l’âge pivot ne fait pas baisser le soutien à la grève

Les annonces d’Édouard Philippe n’ont pas (encore) convaincu l’opinion publique, qui continue de soutenir le mouvement de grève contre la réforme des retraites.

Source : Huffington Post (14 janvier)

Les manipulations du régime Macron ne prennent plus, et la population ouvre les yeux sur l’énormité des violences policières… Combien de temps le tyranneau de l’Élysée va-t-il encore tenir ?

Les avocats bénéficieront d’une hausse de leur pension dans le système universel

Ces indépendants, opposés à la réforme des retraites, sont pourtant ceux qui ont le plus à gagner de la nouvelle assiette de cotisation abattue. Selon une étude confidentielle commandée par le Conseil national des barreaux, les cotisations augmenteraient de 7 points en vingt ans, mais les pensions croîtraient de l’ordre de 20 %.

Source : les Échos (12 janvier)

Et pourtant le Point disait que de nombreux cabinets d’avocats seraient obligés de mettre la clef sous la porte. Qui dit vrai ? Soit les avocats sont idiots et n’ont rien compris à la réforme (ce dont il est largement permis de douter !), soit les Échos nous servent une fausse information.

Les avocats se sont joints à la manifestation contre la réforme des retraites, le 9 janvier, ici à Angoulême. (Jean Michel Nossant – SIPA)



France

Motion de censure contre le gouvernement : le PS et le PCF disent non à Mélenchon

Le chef de file des Insoumis avait proposé aux socialistes et communistes le dépôt d’une motion commune. Ces derniers préfèrent laisser sa chance au débat parlementaire.

Source : 20 Minutes (14 janvier)

Mélenchon refuse la procédure de destitution de Macron en affirmant que celle-ci ne peut aboutir. Par contre, il souhaite lancer une motion de censure, bien inférieure par sa portée, qui n’a pas plus de chances d’aboutir ! Pourtant, avec l’ensemble des violations de la Constitution perpétrées par Macron, c’est bien la procédure de destitution qu’il conviendrait d’appliquer. Sans commentaire sur le degré encore supérieur de couardise (ou de crasse collaboration ?) des responsables PS et PCF.

Des individus dégradent violemment la voiture d’Asselineau, y laissant même leur sang

Dans la nuit du 11 au 12 janvier, le véhicule de François Asselineau a été vandalisé. François Asselineau a expliqué que, selon témoin, 4 jeunes se sont acharnés en crachant et en frappant le véhicule jusqu’à en saigner. Une plainte contre X a été déposée, et une enquête est en cours. Il n’est actuellement pas possible de déterminer les motivations des auteurs.

Source : Sputnik (13 janvier)

Simple vandalisme, ou volonté d’intimider ? Le leader du Brexit Party, Nigel Farage, avait fait les frais d’un sabotage de sa voiture il y a quelques années.

Pare-brise détruit de la voiture de M. Asselineau. (UPR)

Grand débat national : le contenu introuvable des cahiers de doléances

Il y a un an, les citoyens ont rempli plus de 16 000 cahiers de doléances, en mairie, dans le cadre du grand débat national. Des cahiers transmis ensuite aux préfectures pour que l’État les analyse. Comme en Corrèze, où une équipe de France 2 s’était rendue en février 2019. Mais le contenu de ces cahiers n’a jamais été mis en ligne.

Source : France info (14 janvier)

Scandaleux. Ce grand débat aura été un grand moment de théâtre dont le but était de calmer les Gilets jaunes mais certainement pas de relayer véritablement les aspirations de la population. Pourquoi le faire ? En effet, le modèle de société français est écrit dans les traités européens.

Pas de cours de français depuis 4 mois pour des collégiens sarthois

Le professeur est absent depuis le 26 septembre dernier. Les parents d’élèves tentent de se mobiliser pour le faire remplacer… sans succès.

Source : Capital (17 janvier)

Et ce n’est pas un cas isolé. À en croire certains, le métier d’enseignant serait l’eldorado… Or, si l’on ne trouve pas de candidats en nombre suffisant pour occuper les postes, c’est parce que les conditions de travail se dégradent de façon continue, tandis que le salaire se rapproche du niveau du SMIC. Lire aussi cet article d’Anne Limoge, qui détaille les raisons de cette crise du recrutement dans le corps enseignant.

L’intérêt des Français pour l’actualité est au plus bas, comme le montre un baromètre

C’est une première depuis le lancement du baromètre annuel réalisé par Kantar pour le quotidien la Croix, en 1987. Cette enquête annuelle montre en effet que l’intérêt des Français pour l’actualité n’a jamais été aussi bas, et la confiance envers les médias reste à des niveaux historiquement faibles.

Source : BFM TV (15 janvier)

C’est pourquoi la revue de presse, semaine après semaine, s’attache à vous offrir de l’information de qualité, avec une mise en perspective que l’on trouve rarement dans les médias.

France – Macronie

« Vous avez la parole » : un des invités du débat sur les retraites était le mari… d’un maire LREM

Présenté comme un simple restaurateur par France 2, l’un des citoyens invités pour débattre de la réforme des retraites était en fait l’époux de Florence Berthout, maire du 5e arrondissement de Paris et soutien de Benjamin Griveaux.

Source : Valeurs actuelles (10 janvier)

Il est tellement plus facile de « débattre » avec des gens qui sont automatiquement d’accord avec vous. N’y a t-il plus que l’entourage des candidats LREM qui les soutiennent ?

Le député du Nord Valérie Petit quitte La République en marche

Le député nordiste Valérie Petit annonce ce mardi qu’elle quitte le mouvement La République en marche pour des « questions de liberté, de démocratie et d’éthique ». Valérie Petit siégera toujours dans le groupe parlementaire de la majorité en tant qu’apparentée.

Source : France bleu (14 janvier)

Encore une défection qui en dit long sur la vitalité démocratique de ce parti en lambeaux.

Valérie Petit, député du Nord, à l’Assemblée nationale. (Maxppp – Christophe Morin)



France – Manifestations

Violences policières : « Pas de croche-pied à l’éthique », déclare Castaner aux forces de l’ordre

Exemplarité. Lors de ses vœux à la police nationale ce lundi, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a rappelé les forces de l’ordre à leur devoir d’« exemplarité »  et à leur « éthique », en écho à une nouvelle vague d’accusations de violences policières.

Source : Libération (13 janvier)

Les policiers sont pris entre le marteau et l’enclume, souvent poussés à bout par des ordres scandaleux venus de leur hiérarchie. C’est d’abord à l’institution d’être exemplaire en revenant aux principes d’une police encadrée par la loi. Que le gouvernement, les ministres et les préfets cessent d’inciter aux violences.

“On nous prend pour des imbéciles” : plus de 1 000 médecins démissionnent de leurs fonctions administratives

L’hôpital public entre dans son dixième mois de crise avec plus de 250 services d’urgences en grève. Des médecins rejoignent le mouvement en abandonnant leur casquette administrative. Une façon pour eux d’alerter le gouvernement.

Source : Franceinfos

Le monde de la santé publique n’en peut plus. Cette courageuse décision, imitée par certains professeurs d’université, parviendra-t-elle à faire réagir le gouvernement ? Cela est douteux tant celui-ci joue avec cynisme la partition des GOPÉ, qui organise la disette de tous les services publics.

Un rassemblement du personnel de la santé lors de la manifestation du 14 novembre 2019, à Paris. (GREG LOOPING / HANS LUCAS)



Afrique

Transition vers la monnaie éco : les pays anglophones se rebiffent 

Les cinq pays anglophones de la Cédéao et la Guinée dénoncent comme « unilatérale » la décision des huit pays de la zone franc de passer à l’éco sous peu.

Source : le Point (16 janvier)

François Asselineau a déjà eu l’occasion de s’exprimer sur la réforme du franc CFA. Cette décision de Macron était non concertée et mettait de plus, encore une fois, la France en position de faiblesse. On voit maintenant que la cerise sur le gâteau est une crise diplomatique générée par lui : chapeau l’artiste!

Banque mondiale : la croissance devrait atteindre 2,9 % en Afrique subsaharienne 

Selon les dernières perspectives économiques de la Banque mondiale, ce niveau ne serait atteint qu’à condition que « la confiance des investisseurs s’améliore dans certaines grandes économies, que les goulets d’étranglement énergétiques s’atténuent, qu’une hausse de la production pétrolière contribue à la reprise dans les pays exportateurs de pétrole et que la croissance continue d’être vigoureuse dans les pays exportateurs de produits agricoles ».

Source : la Tribune (14 janvier)

Sous les réserves listées ci-dessus, la croissance économique de l’Afrique continue d’augmenter, avec des taux tout à fait remarquables en Afrique de l’Ouest, notamment. Libérée de l’UE et de son économie anémique, la France pourrait pleinement profiter du dynamisme de ce continent.

(Crédits : DR)



Union européenne

Carles Puigdemont arrive en majesté au Parlement européen

L’indépendantiste catalan a officialisé son arrivée à Strasbourg, ce lundi, aux côtés de l’eurodéputé Toni Comin, ancien membre du gouvernement de Catalogne.

Source : le Figaro (13 janvier)

Vous avez dit eurorégions ? La présence de Carles Puigdemont au Parlement européen pourrait toutefois être de courte durée, car la levée de son immunité pourrait être votée prochainement.

Boris Johnson rejette la demande écossaise d’organiser un nouveau référendum d’indépendance

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a formellement rejeté mardi 14 janvier la demande du gouvernement écossais d’autoriser la tenue d’un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Écosse, majoritairement opposée au Brexit.

Source : le Monde (14 janvier)

Nicola Sturgeon affirme dans cet article : « Si on nous donne le choix, nous choisirons l’indépendance. » C’est faire peu de cas de l’attachement des Écossais à la livre sterling, monnaie britannique. Or Londres a dit par le passé qu’une indépendance de l’Écosse signifierait la fin de l’utilisation de la livre en Écosse.

La diplomatie très personnelle du Premier ministre hongrois Viktor Orban

Suspendu l’an dernier du Parti populaire européen en raison des graves entorses à l’état de droit perpétrées en Hongrie, sur la liberté de la presse et l’indépendance de la justice notamment, Viktor Orban médite désormais de quitter le PPE. Il multiplie les contacts en ce début d’année, pour éviter l’isolement et trouver, peut-être, une autre famille politique européenne. Plus généralement, avec la Chine, la Russie et Boris Johnson, Orban mène sa barque indépendamment.

Source : Ouest-France (13 janvier)

Un président démocratiquement élu qui s’émancipe de la tutelle de Bruxelles sur la politique étrangère atlantiste de l’Union, défend les intérêts de son pays et noue des relations avec des pays économiquement dynamiques : pas de doute, pour les européistes, cet homme est dangereux.

En février 2017, Viktor Orban recevait Vladimir Poutine à Budapest (EPA – Zsolt Szigetvary – Hungary Out)

Les pays nordiques vent debout contre un salaire minimum imposé par l’Union européenne

Dans les trois pays du nord de l’Europe, le niveau des salaires est déterminé par les accords collectifs, négociés par les partenaires sociaux. Le patronat et les syndicats estiment qu’une régulation européenne pourrait miner le modèle social scandinave.

Source : le Monde (15 janvier)

Encore une fausse bonne idée. Sous prétexte de garantir un minimum « social » , l’Union européenne impose à tous des règles qui ne conviennent ni à la diversité des situations économiques, ni à la variété des intérêts des pays, ni même à leur manière traditionnelle de négocier leurs salaires. Bref : l’union fait la faiblesse.

Monde

L’ONU suspend le droit de vote de dix pays

Dix pays ont perdu leur droit de vote à l’Assemblée générale des Nations unies, a annoncé vendredi le porte-parole de l’ONU, car ils ont accumulé trop d’arriérés dans leurs contributions obligatoires au budget de cette institution. Parmi les pays visés figurent notamment le Liban, le Venezuela ou encore la Centrafrique.

Source : RFI (13 janvier)

Macron révèle que des militaires français contribuent à la « réassurance » de l’Arabie saoudite

Lors de ses vœux aux Armées le 16 janvier sur la base aérienne d’Orléans-Bricy, M. Macron a lâché une phrase étonnante. « Dans la péninsule arabique, et dans le golfe arabo-persique, où les tensions montent, nous avons déployé en un temps record la task force Jaguar, qui contribue à la réassurance du royaume saoudien », a-t-il dit. Et d’ajouter : « Par les initiatives que nous menons avec nos partenaires européens, nous renforçons la sécurité maritime dans cette région stratégique pour nous. » Or le ministère des Armées n’a jamais annoncé le déploiement de cette TF Jaguar en Arabie saoudite.

Source : Opex360 (16 janvier)

L’article 35 de la Constitution précise que le « gouvernement informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l’étranger, au plus tard trois jours après le début de l’intervention. « Non seulement Macron ne prévient pas le Parlement, mais en plus il semble qu’il ne prévienne même plus ses ministres ! » Il s’agit d’une violation supplémentaire flagrante de la Constitution.

Nucléaire iranien : les Européens déclenchent une procédure contre Téhéran

Alors que Téhéran poursuit son désengagement de l’accord de 2015, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni entendent faire pression sur l’Iran pour le contraindre à revenir dans l’accord.

Source : l’Express (14 janvier)

Cette action risque d’accentuer le malaise touchant l’Iran, qui a été provoqué par la décision unilatérale de Donald Trump de sortir de l’accord. Si la France n’était pas dans l’OTAN, elle pourrait se désolidariser de cette politique agressive et adopter une attitude plus équilibrée envers Téhéran.

Le président iranien Hassan Rohani, le 12 janvier 2020 à Téhéran.

Vladimir Poutine présente les contours de la future réforme constitutionnelle

Dans son discours annuel à l’Assemblée fédérale de Russie, Vladimir Poutine a proposé plusieurs pistes afin de réformer la Constitution. Ces amendements seront tous soumis au scrutin populaire, comme l’a annoncé le président russe.

Source : RT France (15 janvier)

En soumettant au référendum toute modification de la Constitution, la Russie renforce sa démocratie. Certes, Poutine cherchera sans doute à garder une influence au sein du Conseil d’État, mais pour mieux poursuivre le redressement de son pays et garantir son indépendance géopolitique après le désastre des années Eltsine.

Carlos Ghosn réclame à Renault 15 millions d’euros et… 800 000 euros annuels

L’ex-PDG de Renault estime que sa démission n’en est pas une et réclame ses droits à la retraite. Il attaque donc son ancien employeur en justice et lui demande plus de 15 millions d’euros, en plus d’une retraite.

Source : RT France (13 janvier)

Nous verrons bien les résultats de l’enquête. En attendant, le gouffre entre cette demande de retraite et celle de la majorité des Français est indécent.

Divers

Le bateau français qui transforme l’eau de mer en boisson

L’entreprise, fondée par un ancien marin et ingénieur haut en couleur, vient d’armer un navire-usine avec des investisseurs privés.

Source : le Figaro (18 janvier)

En voilà une bonne nouvelle, preuve que le génie français est toujours là, pour peu qu’on ne le sabote pas politiquement !

Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! Vous pouvez recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à revue-de-presse@upr.fr.

Enfin, vos dons sont très importants pour permettre à l’UPR de continuer à vous fournir encore et toujours du contenu de qualité.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, Geoffrey Marhoffer, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture menée par Jean-Baptiste Villemur

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr1.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.