Revue de presse du 30 septembre au 6 octobre 2019

Revue de presse du 30 septembre au 6 octobre 2019

Rédigé le 09/10/2019

Lutte contre les sectes : la Miviludes va disparaître

La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), qui n’a plus de président depuis un an, va disparaître. Ses fonctionnaires vont être rattachés au ministère de l’Intérieur.

Source : France inter (1er octobre)

Voilà un nouveau service public, censé protéger les citoyens, qui disparaît. La Miviludes, experte en sectes, en donnait des caractéristiques essentielles : affaiblissement de l’esprit critique, suivisme d’un seul dirigeant quand bien même il dirait tout et son contraire, recherche de profit personnel pour la caste dirigeante. La foi en l’européisme pourrait-elle entrer dans ces catégories, alors que les arguments les plus évidents contre l’UE sont rejetés, que la dictature se développe dans l’UE et que la corruption gangrène ses élites ?

France – La catastrophe de Lubrizol

À Rouen, quels sont les risques des dioxines issues de l’incendie ?

L’Institut national de l’environnement et des risques a confirmé mercredi la présence de dioxines dans l’air à Rouen « à des niveaux relativement faibles », après l’incendie de l’usine Lubrizol. Les analyses se poursuivent pour savoir si des produits alimentaires ont pu être contaminés par les suies depuis jeudi.

Source : BFM TV (3 octobre)

Dans ce contexte de défiance, de nombreux particuliers et professionnels ont choisi de faire réaliser des constats d’huissier des dégâts occasionnés.

Rouen : « On me dit que mes résultats d’analyses me sont inaccessibles »

Autour de l’usine incendiée, habitants, pompiers et élus locaux ont du mal à faire confiance aux informations officielles distillées au compte-gouttes.

Source : Libération (1er octobre)

Comment faire confiance à des autorités qui veulent que vos propres résultats d’analyses demeurent pour vous « inaccessibles » ? A noter que Libération met un bémol sur son article ici.

La catastrophe de l’usine Lubrizol est-elle une des conséquences de la loi « ESSOC » de 2018 et de la régression constante du droit ?

Le préfet de la Région Normandie a donné son feu vert, en janvier et en juin 2019, à des augmentations de capacités de stockage de produits très dangereux, et cela sans évaluation environnementale.

Source : UPR (1er octobre)

Omerta sur une catastrophe industrielle majeure aux portes de Paris

En plein été, une installation stratégique de la plus grande station d’épuration des eaux usées d’Europe est totalement détruite par le feu à trente kilomètres de la capitale.

Source : le Monde diplomatique (27 septembre)

Catastrophes écologiques, référendum d’ADP, UPR… différents contextes et différentes expressions du « silence organisé » de l’État.

Station d’épuration en feu aux portes de Paris. (L. Michel – Sdis78)



France – Économie et fiscalité

Les cadres, pompes à finances publiques ?

Les cadres sont-ils devenus la variable d’ajustement d’Emmanuel Macron et de sa majorité pour ne pas trop laisser filer le déficit ? Cet été, on a appris que les 20 % des ménages les plus aisés seraient probablement exclus du crédit d’impôt pour la transition énergétique, transformé en prime, à partir du 1er janvier 2020.

Source : le Point (28 septembre)

Les classes moyennes comme perpétuelles variables d’ajustement de l’austérité.

Assurance-maladie : 4,2 milliards d’euros d’économies supplémentaires en 2020

La progression des dépenses d’assurance-maladie va de nouveau être limitée à 2,3 % l’an prochain. Un effort qui passera, notamment, par la mise sous pression des laboratoires des hôpitaux et des prescriptions.

Source : les Échos (30 septembre)

Le malaise dans le milieu hospitalier n’est pas près de cesser à cause des GOPÉ, qui imposent une austérité sans fin. Les professions médicales ou paramédicales peuvent manifester, cela ne changera rien. La seule solution vraiment efficace est une sortie de l’Union européenne, tout simplement.

Vieillesse : le déficit va grimper à 6,6 milliards en 2023

Selon le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, la branche vieillesse et le Fonds de solidarité vieillesse seront les seuls pans de la Sécurité sociale encore en déficit dans quatre ans. De quoi justifier des économies dans la future réforme des retraites.

Source : Libération (1er octobre)

Les retraites sont réformées par à-coups, poussés par les recommandations des GOPÉ. Avec l’uniformisation des retraites, celles-ci vont fonctionner avec un système de points dont le gouvernement aura ensuite tout loisir de réduire la valeur.

Dans un EHPAD en 2018 à Paris. (Stéphane de Sakutin – AFP)

Le gouvernement dégrade encore ses prévisions de déficit

Bercy a revu à la baisse pour la seconde fois cette année ses ambitions pour 2022, tablant désormais sur un déficit de 1,5 % à cet horizon – cinq fois plus important que prévu initialement.

Source : BFM Business (2 octobre)

Depuis Keynes, on sait que l’austérité engendre une baisse de la croissance, donc une diminution des rentrées fiscales, et, par conséquent, produit une aggravation du déficit. Nous sommes entrés dans un cercle profondément vicieux à cause d’un dogme européiste d’austérité forcée.

France – Divers

Bruno Le Maire très remonté contre Norwegian

La chute de XL Airways serait-elle en partie due à la concurrence déloyale de la compagnie low cost Norwegian ? Le ministre français de l’Économie et des Finances en est convaincu.

Source : Aeronews TV (1er octobre)

L’UE, spécialiste des règles asymétriques de commerce international… qui finissent par tuer nos entreprises.

Ces pépites du renseignement et de la défense poussées dans les bras étrangers

Comme Linkurious et Earthcube, plusieurs entreprises innovantes du renseignement et de la défense sont sollicitées par des investisseurs étrangers, dont le fonds de la CIA In-Q-Tel. En France, elles n’ont pas ou peu d’alternatives de financement.

Source : les Échos (2 octobre)

Les traités européens imposant la concurrence libre et non faussée, il est impossible à la France de mener une politique industrielle et donc également une politique de défense.

EDF fermera définitivement les réacteurs de Fessenheim en février et juin 2020

L’électricien EDF a annoncé lundi que les réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim seraient définitivement mis à l’arrêt en 2020, et que le montant de la compensation initiale versée au groupe par l’État devrait être « proche de 400 millions d’euros ».

Source : les Échos (30 septembre)

Macron met en œuvre une promesse de campagne de Hollande.

Vue aérienne de Fessenheim. (EDF – Didier Marc)

La sécurité des ponts français bute sur l’obstacle du financement

Alors qu’au moins 25 000 ponts seraient en mauvais état en France, un rapport parlementaire suggère que l’État débloque rapidement des fonds, sous peine d’aggraver le problème. Mais le gouvernement n’entend pas dévier de la trajectoire prévue.

Source : les Échos (2 octobre)

Faudra-t-il qu’un accident se produise pour prendre conscience de l’urgence ? Rappelons que l’UPR a solennellement averti les Français du danger à plusieurs reprises.

Belfort : les syndicats de General Electric préparent la riposte

Après la proposition de leur direction de baisser le plan social sous certaines conditions, les syndicats de General Electric à Belfort en appellent à l’action. Manifestations, grève du zèle, dépôts de plainte, cette mobilisation pourrait prendre plusieurs formes.

Source : France bleu (4 octobre)

Alstom restera l’un des plus gros sabotages industriels de notre temps, permis avec la bénédiction de Macron.

France – Politique

Alexandre Benalla très tenté de se présenter aux municipales dans le 93

L’ancien adjoint au chef de cabinet d’Emmanuel Macron à l’Élysée constate chaque jour sa popularité, notamment auprès des jeunes issus de l’immigration.

Source : l’Opinion (1er octobre)

Qu’il soit tenté est une chose, qu’il soit élu en est une autre ! On espère que les citoyens se rappelleront ses actes passés au moment de voter.

Alexandre Benalla. (Sipa Press)

Comptes de campagne : ces 8 millions venus des Émirats qui ont sauvé le FN en 2017

Comme le révèle Mediapart ce vendredi 4 octobre, le Front national a pu boucler ses comptes de campagne en 2017 grâce à un prêt de 8 millions d’euros de l’homme d’affaires Laurent Foucher. L’argent a transité par les Émirats arabes unis.

Source : Marianne (4 octobre)

« Qui paie commande » : qui peut encore croire qu’un parti financé par un homme faisant des affaires en Afrique et par l’intermédiaire d’une banque émiratie ait quoi que ce soit de « national » ?

L’UPR dévoile une première liste de 44 villes où elle se présentera aux municipales

François Asselineau a dévoilé samedi 5 octobre, dans son discours de rentrée politique, une première liste de 44 villes de plus de 5 000 habitants dans lesquelles l’Union populaire républicaine présentera des candidats sous ses propres couleurs aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

Source : UPR (6 octobre)

Union européenne

Cartel des légumes en conserve : Cecab et Coroos sanctionnés par l’UE

L’UE a infligé vendredi des amendes d’un montant total de 31,6 millions d’euros au Français Cecab (Groupe d’Aucy) et au Néerlandais Coroos pour s’être entendus sur un partage du marché des légumes en conserve.

Source : le Figaro (27 septembre)

Heureusement, il arrive aussi à l’UE de prendre de bonnes décisions. Mais nul besoin d’une structure supranationale pour imposer des sanctions à des entreprises agissant sous forme de cartel.

Entre la BCE et l’Allemagne, un fossé béant

Le mois passé, Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne, a une nouvelle fois appelé l’Allemagne à investir ses excédents pour stimuler son économie, qui est au bord de la récession, et celle de la zone euro. En vain. Berlin s’accroche à l’orthodoxie économique et tient à la stricte discipline et à l’équilibre financier.

Source : le Temps (1er octobre)

Vincent Brousseau, responsable pour les questions monétaires de l’UPR, ne cesse d’attirer l’attention sur le désaccord fondamental qui existe entre la BCE et la Bundesbank. Malheureusement, les médias français restent silencieux sur ce sujet de première importance.

La Waffen-SS est « la fierté de la Lettonie », selon le ministre letton de la Défense

Les légionnaires lettons de la Waffen-SS sont la fierté de la Lettonie, selon le ministre de la Défense letton Artis Pabriks. Moscou tire la sonnette d’alarme à l’ONU.

Source : RT France (2 octobre)

C’est un pur scandale ! Les Waffen-SS étaient une armée raciale constituée de nazis convaincus, et qui s’est rendue coupable de nombreux crimes de sinistre mémoire. Est-ce là ce à quoi l’Union européenne nous destine ? Pour l’honneur des victimes, et celui de la République, exigeons que la France sorte d’une organisation politique qui tolère l’éloge du fascisme et de la barbarie !

Le F/A-18 Super Hornet est donné favori pour remplacer les Tornado allemands

Comme on pouvait s’y attendre, la raison avancée est que, comme l’Allemagne fait partie des plans nucléaires de l’OTAN (et qu’elle n’a nullement l’intention d’en sortir), la certification de l’Eurofighter Typhoon pour mettre en œuvre la bombe nucléaire tactique B-61 prendrait trop de temps. Et comme, dans ce domaine, les États-Unis ont la main sur l’horloge, ils privilégieront le F/A-18 Super Hornet avant l’avion européen.

Source : Opex360 (5 octobre)

L’Union européenne, contrepoids aux États-Unis d’Amérique ?

US Navy F/A-18 Super Hornet.

Transition écologique : quand Bruno Le Maire en est réduit à… implorer l’Allemagne d’investir enfin

Alors que l’Allemagne émet dix fois plus de CO2 que la France, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, s’en est remis à nos voisins lundi 30 septembre pour soutenir la croissance verte.

Source : Marianne (30 septembre)

L’UPR rappelle amicalement à Bruno Le Maire, qui est pourtant titulaire d’une licence d’allemand, que « nein » veut dire « non ».

Brexit

Nouveau rétropédalage du journal le Monde : le référendum sur le Brexit n’a entraîné aucun exode des emplois de la City !

Six jours après son premier rétropédalage sur les conséquences du Brexit, le journal le Monde poursuit son virage à 180 degrés en annonçant aujourd’hui que les prophéties catastrophistes sur l’exode d’employés britanniques pour cause de Brexit étaient… fausses.

Source : UPR (30 septembre)

Boris Johnson sabotera l’Union européenne de l’intérieur, incluant la possibilité de nommer Nigel Farage commissaire européen, s’il est forcé à reporter la date du Brexit 

Boris Johnson a prévenu qu’il planifiait de saboter l’Union européenne en posant le veto britannique sur le vote du bloc budgétaire sur sept ans si un accord n’est pas conclu avant le 31 octobre.

Source : Daily Mail (6 octobre) – en anglais

Boris Johnson a au moins autant de moyens de pression sur l’UE que celle-ci sur lui : cela suffira-t-il pour gagner cette partie de bras de fer ?

Publicité gouvernementale appelant les Britanniques à se préparer au Brexit. (AFP via Getty Images)



Monde

Les États-Unis vont imposer des tarifs douaniers à l’UE dès le 18 octobre

Les États-Unis ont annoncé, mercredi 2 octobre, qu’ils allaient imposer à partir du 18 octobre des tarifs douaniers punitifs à des biens en provenance de l’Union européenne, dont des avions, quelques heures après une décision favorable de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) dans le dossier des aides à Airbus. Washington a reçu le feu vert de l’OMC pour appliquer des droits de douane sur 7,5 milliards de dollars d’importations de l’Union européenne dans le cadre de ce litige vieux de quinze ans.

Source : France info (2 octobre)

Comme tout chef d’État censé le faire, Trump joue sur les droits de douane afin de favoriser l’économie de son pays.

(Gregor Fischer – DPA)

Destitution de Trump : les Républicains ne s’opposeront pas à un procès

L’annonce du chef de file de la majorité républicaine au Sénat américain cherche à faire taire les spéculations sur une volonté des Républicains d’entraver le processus de destitution initié par les Démocrates s’il venait à se concrétiser. Mitch McConnell affirme que les règlements du Sénat sont très clairs à ce sujet.

Source : la Tribune (2 octobre)

Trump est populaire et gêne tout le monde : puisqu’il est difficile de le battre électoralement, certains essaient de le mettre hors jeu de façon plus radicale.

Manifestations en Irak : près de 100 morts et 4 000 blessés au cinquième jour de contestation

Des milliers d’Irakiens sont descendus dans la rue, samedi 5 octobre, pour réclamer à nouveau le départ du gouvernement accusé de corruption. Au cinquième jour de contestation, près de 100 personnes sont mortes et au moins 4 000 ont été blessées. La plupart des manifestants ont été tués par balles, selon des sources médicales, qui avaient indiqué la veille que six policiers avaient été tués jusqu’ici.

Source : France info (5 octobre)

Tous les acteurs et observateurs ont été surpris par ces manifestations, dont il est difficile de dire si elles sont complètement spontanées. Les interprétations divergent, mais le danger d’un nouvel embrasement du Moyen-Orient est réel.

Surveillance généralisée

L’application de reconnaissance faciale du gouvernement bientôt déployée ?

La France pourrait déployer dans les prochaines semaines une application permettant aux citoyens de s’identifier sur les sites des services publics grâce à la reconnaissance faciale. Un projet qui suscite des réserves chez les défenseurs des libertés.

Source : RTL (5 octobre)

« Souriez, vous êtes filmés ! » La surveillance généralisée décrite dans le roman 1984 de George Orwell se rapproche à grands pas.

Google risque une amende de 3,4 milliards d’euros pour avoir espionné 4 millions d’iPhones

Ce mercredi 2 octobre 2019, une Cour d’appel britannique a autorisé une action en justice menée contre Google par le groupe Google You Owe Us (soit « Google, tu nous es redevable »). Selon le lobby, la firme de Mountain View a espionné quatre millions d’iPhones entre 2011 et 2012. En cas de condamnation, chacun des usagers concernés pourrait théoriquement réclamer un dédommagement de 750 livres, soit un faramineux total de 3,4 milliards d’euros.

Source : Phonandroid (3 octobre)

Les données personnelles sont captées par les géants du Net à des fins mercantiles, au mépris du consentement des utilisateurs.



Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! Vous pouvez recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Enfin, vos dons sont très importants pour permettre à l’UPR de continuer à vous fournir encore et toujours du contenu de qualité.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, Gilles Marceau, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau


Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr1.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.