== NOTRE REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE == Semaine du 24 au 30 décembre 2018.

Rédigé le 01/01/2019
Union Populaire Républicaine

Parents, enfants et Gilets jaunes fuyant la place Jean-Jaurès à Saint-Étienne lors d’une charge de CRS. (Capture d’écran Facebook, @Hinda Tissa)



Gilets jaunes : le marché de Noël noyé sous le gaz à Saint-Étienne, des familles s’indignent

Durant l’acte VI de la mobilisation à Saint-Étienne, la police a fait usage de grenades lacrymogènes contre des Gilets jaunes, sur une place où se tenait par ailleurs le marché de Noël. Enfants terrorisés et parents se sont retrouvés au cœur d’un nuage de gaz.

Source : RT France (24 décembre)

Encore un exemple d’un usage disproportionné de la force de la part des représentants de l’ordre – et particulièrement condamnable en présence d’enfants. Cela devient si fréquent qu’il est impossible de ne pas faire l’hypothèse d’une décision prise en haut lieu. Pourquoi les médias n’en parlent-ils pas ? Et pourquoi les représentants des forces de l’ordre, qui sont souvent les premiers à déplorer ces missions violentes, et à en souffrir, ne manifestent-ils pas plus clairement leur désapprobation vis-à-vis des consignes du gouvernement ?

France

Les dessous du pacte de Marrakech

François Asselineau revient sur le pacte de Marrakech, qui n’est pas anodin et a largement ému, notamment les Gilets jaunes. Est-il contraignant ou non ? Que contient-il ? Quels pays ont voté pour ? Quels pays ont voté contre, ou se sont abstenus, ou ont été absents de l’Assemblée générale de l’ONU au moment du vote ? Est-il normal que Macron l’ait entériné au nom de la France sans consulter le Parlement ni le peuple français ?

Source : UPR (29 décembre)

La police scientifique lance un préavis de grève illimitée

Alors que ces fonctionnaires permettent d’élucider « un tiers des affaires de la police nationale », leurs syndicats dénoncent leurs conditions de travail.

Source : le Monde (25 décembre)

La police scientifique est un corps spécifique de la police nationale, spécialisé dans la résolution des enquêtes criminelles par des moyens scientifiques (tests ADN, analyses chimiques, etc.). Le fait qu’ils ne revendiquent pas une hausse du pouvoir d’achat mais de meilleures conditions de travail montre que, comme tous les fonctionnaires, ils sont fièrement attachés à leur mission et sont désemparés du fait de l’impossibilité de la mener à bien, faute de conditions matérielles et humaines. Mais obtenir plus de moyens est évidemment incompatible avec les GOPÉ imposées par l’UE.

Ille-et-Vilaine : écriture inclusive pour tous au département ?

Un guide pour « une communication sans stéréotype de genre » sera élaboré pour tous les supports de communication du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine.

Source : Ouest-France (21 décembre)

Ce département s’arroge le droit de diffuser l’écriture inclusive, qui déforme, voire menace, la langue française, et à laquelle s’était vigoureusement opposée l’Académie française, créée en 1635 par le cardinal de Richelieu, et dont la fonction est justement de normaliser et de perfectionner la langue française. En d’autres termes, l’anarchie gagne progressivement l’État et les institutions.

France – L’UE, c’est l’austérité

Pas de « cadeaux de Noël » : la France risque d’être sanctionnée par l’UE

Günther Oettinger, commissaire européen au Budget, a prôné le déclenchement d’une procédure pour déficit excessif à l’encontre de la France après l’adoption de son projet de loi de finances pour l’an prochain. La France serait le seul pays européen à dépasser la limite des 3 %.

Source : Sputnik (25 décembre)

Après une communication pleine de commisération larmoyante, Macron n’avait finalement concédé aux Gilets jaunes que quelques miettes du festin de l’oligarchie. Mais c’est encore trop pour la Commission européenne, qui exige que la France respecte les engagements du TSCG. Il suffirait pourtant d’être conséquent et de quitter ce Titanic institutionnel au plus vite par l’article 50 du TUE.

71 000 détenus dans les prisons françaises, un record

La surpopulation carcérale s’accentue, avec plus de 71 000 détenus pour 60 000 places. Près du tiers des personnes incarcérées sont dans l’attente de leur jugement.

Source : le Monde (26 décembre)

La surpopulation carcérale dépasse désormais les 118 %, et la seule réponse du gouvernement semble être d’augmenter le nombre de places en prison, alors même que la justice, soumise aux restrictions budgétaires, est débordée. En réalité, la délinquance s’épanouit en période de chômage de masse et de délinquance au sommet de l’État. La véritable solution pour assurer la sécurité de nos concitoyens consisterait à rétablir la croissance en sortant au plus vite de l’euro, et aussi de redonner confiance aux Français dans leurs dirigeants, en réservant les fonctions électives à des responsables ayant prouvé leur honnêteté et leur probité, notamment par l’obligation d’un casier judiciaire vierge.

Santé : on va trop loin dans la casse de l’hôpital public, selon un médecin urgentiste

Médecin chef urgentiste de l’hôpital de Creil (Oise), Loïc Pen annonce sa démission de son poste d’encadrant, la fermeture de la maternité de niveau 3 (réanimations néonatales, grossesses à risque) ayant de graves répercussions sur son service.Source : l’Humanité (27 décembre)

Loïc Pen est connu pour son engagement sans faille en faveur du service public, cherchant inlassablement à garantir l’accès à des soins de qualité pour tous. C’est l’un des descendants fidèles de cette génération qui avait donné à la France le meilleur système de santé publique du monde. S’il démissionne aujourd’hui, c’est parce qu’il est écœuré de ne plus pouvoir assurer sa mission et que le système est au bord de la rupture, à cause des incessantes restrictions budgétaires demandées par l’Union européenne (GOPÉ).

Loïc Pen, chef des Urgences de l’hôpital de Creil dans l’Oise, a décidé de démissionner pour protester contre la fermeture de la maternité. / © Florie Castaingts / France 3 Hauts-de-France

France – La République en Marche aléatoire

Révélations : Benalla voyagerait depuis plusieurs mois avec un passeport diplomatique

Alors que l’Élysée précisait ces derniers jours qu’Alexandre Benalla n’était « pas un émissaire officiel ou officieux de la présidence de la République » après un voyage au Tchad, Mediapart révèle qu’il posséderait un passeport diplomatique.

Source : les Inrocks (28 décembre)

Encore un nouveau rebondissement dans cet imbroglio qui est en train de se transformer en affaire d’État. Benalla voyage depuis plusieurs mois avec un passeport diplomatique : il est donc parjure puisqu’il avait juré à la commission d’enquête sénatoriale avoir laissé son passeport sur le bureau de l’Élysée. Cela a motivé la sénatrice Benbassa à demander que Benalla soit à nouveau entendu par le Sénat.

Le député LREM Joachim Son-Forget choque son groupe avec ses tweets d’enfant mal élevé

Le député LREM Joachim Son-Forget a attaqué sur Twitter le physique de la sénatrice écologiste Esther Benbassa, se justifiant en prétendant dénoncer « l’imbécillité des réseaux sociaux ». CQFD, en effet.

Source : Marianne (26 décembre)

Que M. Son-Forget n’aime pas les Gilets jaunes et fasse connaître ses opinions politiques, rien de plus normal. Mais alors qu’il le fasse selon les règles de la bienséance et de la procédure parlementaire, sans traiter ses adversaires de l’hémicycle de façon ordurière, qui plus est en ayant recours au lynchage médiatique. Même s’il a été finalement exclu de sa formation, on se demande bien comment LREM avait procédé à la sélection de ses candidats. Et aussi quel sens de la dignité il reste aux députés dans une France sous tutelle européenne…

Un tweet parmi d’autres du député Son-Forget… sans commentaire.

LREM a publié un guide pour défendre le gouvernement au repas de Noël

LREM a envoyé son traditionnel guide pour aider ses adhérents à défendre la politique du gouvernement.

Source : BFM TV (22 décembre)

Lors de vos repas de famille, ou avec des amis, amusez-vous ! Essayez de calmer leur colère grâce à l’argumentaire du gouvernement. Défendez Édouard Philippe, chantez les louanges de Macron, concédez que LREM a certes « mal communiqué », y compris par « excès d’intelligence ». Mais ne cédez rien sur le fond de « notre projet ». Ambiance garantie.

Gilets jaunes

Un premier député – M. Marlin – soutient la demande de l’UPR de lancer la procédure de destitution de Macron et demande à son groupe (LR) d’en faire autant

M. Marlin, qui siège au Palais-Bourbon depuis 1995 et qui est membre de la commission de la Défense nationale et des forces armées, est le premier des 577 députés à décider d’appuyer la demande de destitution de Macron par l’article 68 de la Constitution. Il a également fait part de son intention de soutenir le dossier d’accusation auprès de ses collègues députés, notamment ceux de son groupe, LR, et de son président de groupe, M. Christian Jacob.

Source : UPR (25 décembre)

François Asselineau et l’Union populaire républicaine (UPR) remercient M. Marlin de s’être saisi des accusations que nous formulons contre Macron, qui piétine notre loi fondamentale, et de représenter l’opinion des Français, qui veulent majoritairement le départ du locataire de l’Élysée. L’UPR appelle tous les Français, et notamment les Gilets jaunes, à rencontrer leurs députés et sénateurs, afin de leur remettre le dossier élaboré par l’UPR à l’encontre de Macron et d’exiger qu’ils se joignent au lancement de la procédure de destitution prévue par l’article 68.

Réveillon sur un rond-point : « Je n’avais jamais passé un Noël aussi génial ! »

Les manifestants installés au camp de base du Gargalon, toujours aussi motivés, ont réveillonné sur le rond-point du péage. Avec la ferme intention de poursuivre le mouvement.

Source : Nice-Matin (26 décembre)

Avis aux médias qui tentent d’associer une image de violence aux Gilets jaunes, très majoritairement pacifiques et solidaires.

Des Gilets jaunes qui se retrouvent autour d’un marcassin grillé pour le réveillon de Noël. (Philippe Arnassan)

Le gouvernement va recevoir les routiers en janvier

Le gouvernement va recevoir les transporteurs routiers au début de janvier pour une réunion consacrée aux difficultés rencontrées par les entreprises du secteur, particulièrement éprouvées par le mouvement des Gilets jaunes, a indiqué mercredi le ministère des Transports.

Source : Orange (26 décembre)

Diviser pour régner : après les octrois à la profession policière, Macron joue encore le clientélisme pour diviser les Gilets jaunes et éviter que le mouvement ne prenne davantage d’ampleur avec le soutien de poids que constituerait le secteur routier.

Comment Macron compte se venger de BFM TV

Apparemment furieux du traitement médiatique de la crise des Gilets jaunes par la chaîne d’information, le président aurait déjà élaboré un plan de représailles consistant à accoler à BFM TV deux autres chaînes d’information concurrentes.

Source : Valeurs actuelles (27 décembre)

De la mesquinerie qui en dit encore une fois long sur la psychologie du locataire de l’Élysée

Destitution de Macron : François Asselineau interpelle les Gilets jaunes sur BFM TV

La destitution de Macron est un sujet crucial : il est essentiel que tous les Gilets jaunes en appellent à leurs députés et sénateurs afin qu’ils s’engagent à appliquer l’article 68 de la Constitution en vue de la destitution de Macron.

Source : UPR (27 décembre)

Philippot dépose la marque Les Gilets jaunes en vue des européennes

Le fondateur des Patriotes, qui affiche son soutien aux Gilets jaunes depuis la mi-novembre, a déposé une demande de marque auprès de l’INPI pour conduire une liste associée au mouvement en mai prochain.

Source : l’Opinion (27 décembre)

Les Gilets jaunes ne veulent pas de récupération politique, c’est quelque chose de tout à fait clair. Philippot fait tout l’inverse. Après avoir échoué à s’approprier le FN, puis après avoir échoué à s’approprier le Frexit et les analyses de François Asselineau et de l’UPR, il essaye maintenant de s’approprier le mouvement des gilets jaunes, jusqu’à en déposer la marque en son nom ! Ce n’est plus un politicard, c’est un cleptomane….

Gilets jaunes – Guerre de l’information

Mécontents d’être traités d’antisémites, des Gilets jaunes bloquent l’impression de Ouest-France

Plusieurs éditions de journaux du groupe Ouest-France n’ont pas pu être diffusées le 27 décembre après que des Gilets jaunes ont bloqué des camions à la sortie d’une imprimerie en Loire-Atlantique. Ils reprochent au groupe de presse sa couverture du mouvement social, déplorant d’avoir été taxés d’antisémitisme à la suite des incidents survenus le week-end précédent.

Source : RT France (27 décembre)

L’accusation d’antisémitisme est l’argument prétendument massue, l’ultime (et grosse) ficelle d’un gouvernement aux abois qui ne sait plus comment discréditer cette révolte populaire et fait désormais feu de tout bois. Par son déni de réalité et son parti-pris systématique européiste et pro-gouvernemental, le groupe Ouest-France ne fait pas honneur à la profession de journaliste.

Un ministre dénonce une ingérence de « forces étrangères » sur les réseaux sociaux

Le secrétaire d’État chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi, a confirmé lundi 24 décembre qu’une enquête était en cours sur une campagne de désinformation en ligne autour du mouvement popularisé via Facebook.

Source : le Parisien (24 décembre)

M. Mahjoubi a-t-il le moindre début de l’ombre d’une preuve de ce qu’il avance ? Ne se rend-il pas compte qu’en criant au loup (« au Russe ») il se complaît dans le maccarthysme le plus grossier. Le fait d’être secrétaire d’État au Numérique est-il censé nous assurer qu’il sait de quoi il parle ? Encore une fois, les Français aimeraient bien que leurs gouvernants cessent de les prendre pour des perdreaux.

Mounir Mahjoubi. (AFP – Éric Feferberg)

Une marche de soutien à Macron « pour la fin des blocages et des violences, et un retour au calme »

Un appel à une marche de soutien au président de la République le 20 janvier a été lancé sur Facebook. Laurent, l’ingénieur qui est à l’origine de cet appel, explique à Europe 1 qu’il ne s’agit pas de contrer les Gilets jaunes, mais de « faire place au dialogue ».

Source : Europe 1 (28 décembre)

Le gouvernement veut-il créer les conditions d’affrontements entre pro-Macron et Gilets jaunes à Paris, afin de les récupérer ensuite pour casser la popularité de ceux-ci ? La vérité, c’est que ce mouvement de contre-manifestation va faire long feu, et que c’est au contraire le mouvement des professeurs (les « stylos rouges ») qui va venir grossir la contestation populaire, avec beaucoup d’autres.

Les Macron Leaks révèlent-ils que la taxe carbone visait à financer des baisses de cotisations patronales ?

L’échange entre Laurent Martel, actuel conseiller de Macron pour la fiscalité, et Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée, est authentique. Dès son élaboration en 2014, l’objectif de la taxe carbone était en fait de financer la baisse des prélèvements pour les entreprises.

Source : Libération (25 décembre)

Cela fait une belle jambe à l’argument de la transition écologique.

Gilets jaunes – Répression

Le ministère de l’Intérieur commande 1 280 lanceurs de balles de défense LBD40

Le ministère de l’Intérieur vient de lancer un appel d’offres pour l’acquisition de nouveaux lanceurs de balles de défense (LBD), à portée plus longue. Ces armes sont pourtant responsables de nombreuses blessures graves chez les Gilets jaunes.

Source : Nice-Matin (27 décembre)

La militarisation croissante des forces de police est particulièrement inquiétante. Au prétexte qu’il ne s’agit « que » de munitions de type Flash-Ball, les citoyens devraient-ils se sentir rassurés ? Le régime de Macron agit comme un révélateur de la dictature qu’est la construction européenne.

Le LBD40. (AFP)

Effigie de Macron décapitée : trois journalistes « mis en cause » pour avoir couvert l’événement

Alors que l’enquête sur la mise en scène macabre d’une décapitation d’une marionnette de Macron près d’Angoulême est en cours, le quotidien Charente libre s’est ému que trois de ses journalistes aient été entendus sous le statut de « mis en cause ».

Source : RT France (28 décembre)

La liberté d’expression est en France un droit constitutionnel. Mais la mise en scène de la décapitation ne semble pas faire rire l’hôte de l’Élysée, qui a puni le journaliste qui avait relaté l’événement. La liberté de la presse est décidément de plus en plus attaquée.



Union européenne

L’Allemagne s’oppose à toute installation de nouveaux missiles nucléaires en Europe

Telle serait la position de l’Allemagne si le traité de démantèlement FNI (forces nucléaires à portée intermédiaire) conclu pendant la guerre froide devenait caduc, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères à l’agence de presse DPA.

Source : la Tribune (27 décembre)

Angela Merkel a une position sensée sur ce dossier, car l’Europe ne doit pas être le lieu d’une nouvelle course aux armements entre les États-Unis et la Russie.

Londres veut créer de nouvelles bases militaires outre-mer après le Brexit

Le Royaume-Uni envisage la possibilité de mettre en place de nouvelles bases militaires dans la région des Caraïbes et en Asie du Sud-Est, relate The Sunday Telegraph, se référant au ministre britannique de la Défense, Gavin Williamson. Ces projets font partie des efforts destinés à faire du Royaume-Uni « un véritable acteur mondial » après son éventuel retrait de l’Union européenne programmé pour mars 2019, indique le ministre.

Source : Sputnik (30 décembre)

Le ministre Williamson a tout dit : on ne peut (re)devenir un acteur mondial tant que l’on est assujetti à la construction européenne. Non, le Royaume-Uni ne sera pas trop petit pour peser dans le monde après le Brexit prévu en mars… Avis à ceux qui auraient des doutes sur l’intérêt du Frexit !

Saxo Banque imagine « l’UE au bord du gouffre » : et si on annulait les dettes en 2019 ?

Parmi les scénarios envisagés par la banque danoise pour 2019, on trouve une annulation d’une partie importante de la dette des pays de la zone euro. Pour les auteurs, c’est un scénario très improbable. Mais il reste du domaine du possible. « En 2019, le niveau insoutenable de la dette publique, la montée du populisme, une hausse des taux d’intérêt de la Banque centrale européenne, une diminution des liquidités et une croissance lente ont rouvert le débat européen sur la manière de se préparer à une nouvelle crise. »

Source : Sputnik (28 décembre)

Sans oublier les risques d’implosion de l’euro (situation italienne, Target 2…). Faut-il attendre que le château de cartes s’écroule sur la France ? Ou sortir de l’UE avant que cela n’arrive ?

(Flickr – Lesum)

Monde

La Russie teste un nouveau missile hypersonique

L’armée russe affirme avoir réussi ce mercredi un essai de son nouveau missile hypersonique Avangard, décrit comme invincible par le Kremlin.

Source : Euronews (27 décembre)

On savait que la Russie avait rétabli sa prééminence sur les États-Unis en matière d’armement conventionnel. On sait désormais qu’elle détient également une supériorité en matière nucléaire, puisque ses nouveaux missiles se jouent aisément des prétendus boucliers antimissiles. Raison de plus pour revenir à la raison dans les relations internationales, en traitant les Russes comme des partenaires et non comme des représentants de « l’axe du mal ».

Maduro accuse la Colombie de saboter le réseau électrique vénézuélien

Le président vénézuélien a indiqué que son gouvernement a répondu de manière adéquate aux menaces portées contre le système électrique national par des groupes organisés en Colombie.

Source : Telesur (27 décembre) – en espagnol

La pression s’accroît sur le successeur de Hugo Chavez, dont le président de l’UPR avait souligné les réalisations notables. Les sanctions américaines unilatérales (illégales au regard du droit international), les accusations du président brésilien et du secrétaire d’État américain, la pénurie organisée qui ruine l’économie, et les sabotages actuels : tout laisse présager une détérioration de la situation. Pour préparer une intervention « humanitaire » ? Cela serait désastreux, alors même que la Russie vient de renforcer sa coopération militaire et nucléaire avec Caracas.

Éthiopie : le Parlement vote une loi de réconciliation intercommunautaire

Le Parlement éthiopien a adopté lundi 24 décembre une loi instituant une commission de réconciliation, qui aura pour principales tâches de mettre un terme aux violences intercommunautaires et de documenter les violations des droits humains commises dans le pays, a rapporté la radio Fana, proche du pouvoir. Selon le bureau des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha), au moins 2,4 millions de personnes sont actuellement déplacées en Éthiopie en raison de violences intercommunautaires.

Source : Jeune Afrique (26 décembre)

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed lors d’une conférence de presse, le 25 août 2018 à Addis-Abeba. (Michael Tewelde – AFP)

Syrie : les Émirats arabes unis rouvrent leur ambassade à Damas

Les Émirats arabes unis ont rouvert leur ambassade à Damas ce jeudi 27 décembre. Un geste fort alors que la politique de Bachar el-Assad est très isolée depuis le début de la guerre en Syrie, mais la reconquête progressive du territoire syrien par ce gouvernement et ses alliés fissure le front anti-Assad.

Source : RFI (27 décembre)

Après avoir demandé le départ d’Assad, à l’unisson de la supposée « communauté internationale » (les agresseurs occidentaux et leurs alliés habituels), les Émirats reviennent désormais à la raison et rétablissent des relations normales avec l’État souverain qu’est la Syrie. Simple retour au droit international et au bon sens, en quelque sorte…

Vos retours et propositions d’articles sont les bienvenus sur selection_infos@upr.fr.

Pour changer les choses, nous vous invitons également à partager massivement cette revue de presse ! En pratique, nous vous proposons d’envoyer à toutes vos connaissances, dans un courriel, la photo à la une et son commentaire, suivis du lien sur cette revue de presse (l’utilisation de la copie cachée est recommandée). Vous pouvez aussi recevoir chaque semaine le courriel prêt à diffuser sur simple demande à selection_infos@upr.fr.

Coordination de la revue de presse : David Pauchet

Rédacteurs : Antoine Carthago, Maxime Forner, Thierry Lacour, André Marchal, David Pauchet

Relecture : équipe de relecture

Validation finale : François Asselineau

Débit faible ou difficultés pour visionner sur Youtube ? Vous pouvez télécharger les conférences de l’UPR à partir du site d’un militant sur : http://www.upr.world/Asselineau.html. Quant aux derniers entretiens d’actualité, ils sont téléchargeables à cette adresse : http://www.upr1.pw.

Union populaire républicaine. La France doit sortir de l’Union européenne, de l’euro et de l’Otan.