Éducation



143. En finir avec la société du simulacre et du faire semblant, l'apprentissage passe par l'effort et la persévérance, piliers du développement de l’estime de soi.

Les savoirs doivent revenir au cœur des apprentissages pour donner de réelles bases solides sur lesquelles s’appuyer pour développer l’esprit critique des futurs citoyens.

Il faut remettre au goût du jour l'attribution des prix et des bourses d'excellence.

La vraie valeur des diplômes doit être réintroduite et les validations par compétence supprimées afin que les évaluations reflètent le niveau réel des élèves.

 

144. Former des citoyens instruits et libres

Les années d'école élémentaire doivent être consacrées à l'apprentissage de l'écriture, du français, du calcul, de l'histoire et de la géographie françaises.

Il faut pour cela réviser les volumes horaires attribués tout en conservant du temps pour les activités artistiques et sportives.

Donner la préférence aux méthodes de la lecture et d’écriture ayant fait leurs preuves, et ne pas prôner de pédagogies inadaptées aux mécanismes physiologiques de l’apprentissage que l’on connait bien maintenant.

L'histoire doit être débarrassée de tout dogmatisme et observer une obligation de réserve sur les événements trop contemporains

 

145. Veiller à l'indépendance et à la neutralité de l'éducation nationale en créant un conseil de l'éducation et un conseil des programmes libérés de l’influence du monde économique, et constitués de membres issus des communautés littéraire, scientifique et éducative

La loi doit prohiber la promotion du consumérisme au sein des établissements et ces derniers privilégier l'utilisation des logiciels libres.

La préférence réglementaire doit être donnée aux partenariats publics.

 

146. Bâtir une école moderne et sereine tournée vers l'avenir

En créant un CAPES d'informatique en vue d'un enseignement au lycée, tout en prônant l'utilisation modérée et intelligente des nouvelles technologies

L'ouverture à toutes les cultures du monde doit être valorisée en ne privilégiant pas systématiquement l'apprentissage de l'anglais et des cultures anglo-saxonnes

Les établissements vétustes seront remis aux normes et rénovés.

 

147. Offrir l'accès au savoir a tous et favoriser la mixité sociale

En garantissant l'accueil dans de bonnes conditions des élèves en situation de handicap  respectant l'esprit d'égalité et de fraternité républicaines et en développant des structures permettant, en fonction du handicap, d’amener l’enfant à être capable d’intégrer l’école dans les meilleures conditions possibles pour lui.

Il faut enrayer la création de ghettos scolaires en obligeant les mairies à répartir de façon équilibrée les logements sociaux autour des différentes écoles primaires de la commune.

 

148. Valoriser les filières professionnelles en facilitant plus tôt la découverte de la voie professionnelle sans modifier l'obligation d’instruction jusqu'à l'âge de 16 ans

Les concours du type « meilleur ouvrier de France », « meilleur apprenti », « concours général des métiers », doivent être mis en avant pour valoriser l’excellence dans ces filières

En développant une aide à la poursuite d’études qui leur soit spécifique

 

149. Assurer la paix dans les établissements et dans les classes

  • en encadrant les établissements par suffisamment de personnel non-enseignant correctement formés et soutenus : Conseillers d'orientation-psychologues, CPE, assistants d'éducation, surveillants, infirmiers et médecins
  • en adoptant des mesures d'urgence destinées à assurer la couverture de tous les besoins tant que le nombre d'enseignants restera insuffisant

Le rôle et l'indépendance de l'enseignant seront réaffirmés afin de garantir une nécessaire discipline au bon déroulement des cours

Affecter des enseignants chevronnés dans des zones d’éducation prioritaire au moyen de primes mensuelles significatives

 

150. Rendre attractif le métier d'enseignant

  • en augmentant substantiellement la rémunération des enseignants en début de carrière
  • en développant une formation initiale permettant une vraie découverte du métier,  un encadrement plus long et plus structuré une fois le concours passé, et une formation continue répondant aux besoins exprimés.
  • en permettant aux enseignants volontaires, en fin de carrière, de s’investir dans l’encadrement et le soutient des plus jeunes dans le métier au lieu de partir directement à la retraite
  • en assurant leur confort moral, leur liberté pédagogique ainsi que leur sécurité dans et en dehors des établissements difficiles